Entrepreneuriat féminin : des technologies pour renforcer les activités des groupements féminins du centre

Le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille a procédé ce lundi 5 mars 2018, à la remise de technologies aux groupements féminins et de vivres aux personnes nécessiteuses.

Les femmes entreprenantes de la région du Centre ont désormais de quoi renforcer les activités. Les groupements féminins vont bénéficier de technologies de couture, de coiffure, d’agro-alimentaire pour donner du tonus à leur initiative entrepreneuriale.

Ce sont des technologies subventionnées à hauteur de 90% par le gouvernement burkinabè avec un remboursement de 10% par les bénéficiaires. Cette action entre dans le cadre du Programme intégré de l’autonomisation de la femme (PIAF) dont la vision est de parvenir à un  » entrepreneuriat féminin dynamique, compétitif, diversifié  afin de contribuer à la réduction de la pauvreté des populations à l’horizon 2025.


La coordinatrice régionale des organisations féminines du centre, Azalisse Ilboudo, traduisant au ministre, la joie des femmes

La coordinatrice régionale des organisations féminines du centre, Azalisse Ilboudo, tout en soulignant la joie de toutes les femmes bénéficiaires, n’a pas manqué de rassurer la ministre quant à la bonne utilisation de ce matériel. « Nous vous donnons rendez-vous à l’heure du bilan de la présente opération qui, je puis déjà vous rassurer, ne sera pas sans effets positifs, non seulement pour les bénéficiaires directes que nous sommes, mais aussi pour la nation entière », fait-elle le serment.

Un engagement bien apprécié par la ministre en charge de la femme, Laurence Ilboudo.   « Nous serons là pour veiller à ce que ces machines fonctionnent, nous serons là, pour veiller à ce que ces machines soient bien utilisées, nous serons là, pour veiller à ce que les 10% soient remboursés », précise-t-elle.  Elle a par ailleurs exhorté les femmes à redoubler d’ardeur et d’ingéniosité dans leurs activités afin de relever le défi de l’atteinte des objectifs du PNDES, en matière de création d’entreprises pour les femmes.

Le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille a également au cours de cette cérémonie, remis des vivres aux personnes nécessiteuses, soit 500 tonnes de denrées alimentaires diverses. Selon Laurence Ilboudo, le gouvernement, pour accompagner les personnes vulnérables, entend mettre en œuvre, dans les jours à venir, un plan d’assistance alimentaire dans les zones déficitaires tout en continuant la vente de vivres à prix social. Elle a profité de cette occasion, pour inviter l’ensemble de la population à une solidarité agissante.

Pour terminer, Laurence Ilboudo a appelé les femmes du Burkina à la retenue et à surseoir aux festivités du 8 mars sur toute l’étendue du territoire, suite aux attaques terroristes. C’est une manière selon elle, de compatir à la douleur de toutes ces familles endeuillées.

Assétou Maiga

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !