Enseignement supérieur : 2ie souffle sa cinquantième bougie

555

Créé en 1968, l’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2ie) a commémoré ce vendredi 14 décembre 2018 son jubilé d’or lors d’une cérémonie organisée à cet effet. Cet évènement s’est déroulé en présence de plusieurs personnalités notamment le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et son homologue du Tchad Idriss Déby Itno.

« De l’EIER ESTHER à 2ie, 50 ans au service du développement de l’Afrique », c’est autour de ce thème que l’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2ie) a célébré son cinquantième anniversaire.

Un demi-siècle d’existence qui selon les dires du directeur général de l’institut, Pr Mady Koanda constitue l’âge de la maturité et de la résilience. Une sagesse sans nul doute à l’origine de la résolution de la crise de gouvernance qui a fortement ébranlé l’institut quelques années auparavant et des acquis engrangés.

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Ambroise Niouga a pour sa part énuméré entre autres comme succès l’accréditation du diplôme d’ingénieur par le CAMES, la labélisation de l’institut comme centre d’excellence et les excellents résultats des étudiants lors des concours sur l’entreprenariat au niveau africain et international.

Pour lui, 2ie amorce un tournant de son évolution. C’est pourquoi, il a sollicité une plus grande contribution de la part des différents acteurs intervenant dans son fonctionnement. « J’appelle à un engagement plus important des Etats membres et de tous les partenaires pour un navire plus fort à 2ie », a-t-il déclaré.

Un appel entendu par le parrain de la cérémonie, le président Tchadien Idriss Déby Itno dont le pays dispose d’ailleurs du plus grand « contingent d’étudiants ».

le complexe scientifique des 2ie baptisé Idriss Déby Itno

« La nécessité pour nous aujourd’hui est de faire en sorte que l’institution soit refondée et puisse accomplir sa mission de formation des jeunes cadres des pays africains au bénéfice du développement du continent », a fait savoir le président Tchadien.

Et de poursuivre quil s’engage personnellement au nom de son pays à soutenir fortement 2ie dans sa mission noble de former des cadres supérieurs qui puissent insuffler au continent des compétences avérées.

Le Président du Faso Rock Marc Christian Kaboré s’est quant à lui adjugé pour rôle en tant que chef d’Etat de maintenir 2ie comme un pôle d’excellence et de formation pour les différents pays fondateurs.

Dans ce sens, il a exhorté  les pays africains concernés par cette institution et qui ne payent pas leur cotisation à se ressaisir car les secteurs d’intervention du 2ie constituent des questions primordiales pour eux.

Ce cinquantenaire a également été l’occasion de rendre hommage au Président tchadien qui, d’une part s’est vu décerné le titre honorifique de docteur et d’autre part, a vu le complexe scientifique de cet institut porté son nom.

Au total, en cinquante années d’existence, les 2ie, fruit d’un engagement politique collectif entre 14 pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale, a vu sortir de ses entrailles plus de huit mille (8.000) diplômés dont 12% de femmes dans les domaines de l’eau, l’assainissement, le génie civil, hydraulique, électrique et énergétique.

                                                                                                           Roseline SOMA

 

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !