Actuellement, Facebook est l’un des réseaux sociaux les plus prisés. Jeunes ou vieux, tous veulent y être pour une raison ou une autre. Facebook est, certes, un moyen de rapprochement, mais est-il la place indiquée pour les enfants ? Eux qui trouvent du plaisir à y être sans savoir ce à quoi ils s’exposent.

A 13 ans Kadidia Ouédraogo a déjà un compte Facebook. « Je suis toujours connectée sur Facebook parce que j’ai beaucoup d’amis », affirme l’adolescente. Tout comme Kadidia, Aïda Zoubga, a fait de Facebook son passe-temps favori, un lieu de rencontres d’amis et de partages de photos. A l’image de ces deux adolescentes, ils sont de plus en plus nombreux les jeunes enfants qui se trouvent sur ce réseau social le plus souvent à travers leurs téléphones portables. En novembre 2016, Thomas Coëffé a indiqué que les utilisateurs actifs mensuels de Facebook du mobile sont de 1,66 milliard dans le monde.
Christiane Siméone, de son côté, a publié en janvier 2017 des chiffres relatifs à la présence des enfants sur Facebook dans son article « Poster les photos de vos enfants sur Facebook, est-ce bien raisonnable ? » : 48% des enfants de 8 à 17 ans sont connectés sur Facebook ; 55% des jeunes échangent avec leurs parents sur ce qu’ils font sur Facebook ; 92% des 8 – 17 ans utilisent leur vraie identité sur Facebook et livrent des informations personnelles ; 25% des enfants de 8 à 17 ans disent avoir déjà été victimes d’insultes ou de rumeurs sur Facebook.
De quoi inquiéter certains éducateurs comme Salif Sawadogo, instituteur certifié et coordonnateur d’un projet de soutien scolaire. « L’enfant voit l’internet en général comme un jeu. Il veut se coller à l’ordinateur et peut tout trouver sur Facebook, le bon comme le mauvais. Parlant de mauvais, il y a les sites pornographiques, par exemple, que l’enfant découvre et veut mettre en pratique ce qu’il voit »

Ces inquiétudes sont également partagées par Ulrich Yaméogo, un gérant de cybercafé. « On voit tout sur Facebook : les photos, les vidéos. Les enfants se draguent sur Facebook. Ils peuvent adopter de mauvais comportements car à force de voir les photos, les vidéos pornographiques, ils changent. Je connais un enfant de 11ans qui est sur Facebook. »
Odette Bado, responsable d’un cybercafé de la place, pour sa part a pris des précautions. «Nous interdisons aux élèves d’aller sur Facebook. Les enfants peuvent dire qu’ils veulent voir des jeux et dès que tu tournes le regard, ils vont sur Facebook ou regardent des sites bizarres. Ici, ils ne peuvent faire que des recherches pour leurs travaux et nous les aidons. Si nous surprenons un enfant sur Facebook ou sur un site que nous jugeons négatif pour lui, nous l’arrêtons immédiatement », fait-elle savoir.

Facebook, un danger pour le niveau de français des enfants ?

Les jeunes actifs sur Facebook utilisent un langage parfois difficile à comprendre par les non-initiés : « s8 sr face, j’m’en ouf tu kiffes, a2m1, j rv1 ». C’est le temps de l’abréviation et plus de respect pour l’orthographe, les règles de grammaire et de conjugaison. C’est pourquoi, l’instituteur Salif Sawadogo trouve que l’enfant devient paresseux à l’école et ne veut plus apprendre ses leçons, ni faire d’effort à force d’être sur Facebook.
Mais fort heureusement, certains adolescents comme Badouda Tiemtoré ont vite pris conscience que Facebook et les études ne font pas bon ménage. « J’étais sur Facebook, mais j’ai quitté. Je repartirai quand je serai plus grande parce que j’ai 13 ans présentement. Je préfère avoir des amis physiquement que sur le virtuel. Quand tu es sur Facebook, tu y passes tout le temps au lieu d’étudier », affirme-t-elle.
Salif Sawadogo invite les parents à surveiller leurs enfants sur internet et les interpeller dès lors qu’ils sont sur des sites peu recommandables.
De même, Natacha Zabré, employée de cyber, convie les parents à se rapprocher davantage de leur progéniture et lui expliquer les dangers de Facebook. En outre, « les parents doivent éviter de donner des portables qui ont la connexion aux enfants », recommande-t-elle.

Assétou Maïga

Laissez votre commentaire ici !