Emmanuel Macron à l’école Lagem-taaba

1189

Dans l’après-midi de ce mardi 28 novembre 2017, c’était autour de l’école Lagem-taaba de recevoir le Président Emmanuel Macron en visite officielle sur son site à la patte d’oie. Cela a été l’occasion pour inaugurer le collège réalisé par l’Agence Française de Développement dans la mise en œuvre du continuum éducatif.

C’est en Faso danfani et par un chant de bienvenue que les élèves de l’école Lagem-taaba ont accueilli le Président de la république française, Emmanuel Macron et le Président du Faso, Rock Kaboré dans cette soirée du 28 novembre 2017. S’en est suivie de la visite de classes avant de donner place aux messages.

Dans le mot de Farida Bougouma, porte-parole des élèves, il est ressorti la  joie de recevoir un nouveau local grâce à l’Agence Française de Développement, dans le cadre de la mise en œuvre du continuum éducatif .

Néanmoins, une requête a été faite à l’endroit d’Emmanuel Macron : « dans notre quête du savoir et pour un plus à notre formation, nous sollicitons une salle d’informatique, une bibliothèque fournie en manuels scolaires, un laboratoire équipé pour nos travaux pratiques, un plateau omnisports et une cantine scolaire », a demandé la porte-parole des élèves, Farida Bougouma. Les élèves ont par ailleurs sollicité un jumelage avec des écoles et des collèges français.

    Farida Bougouma, porte-parole des élèves

La directrice de l’école Koumbou Ilboudo/Sedego a, dans son propos expliqué que le nom Lagem-Taaba, s’inspire du souci majeur des habitants du quartier Zempaosgo en 1984, d’œuvrer pour le droit des enfants à l’éducation. L’école primaire compte à ce jour un effectif de 715 élèves dont 397 filles et 318 garçons repartis dans les douze classes. Ce qui illustre parfaitement que la promotion de l’éducation des filles est une réalité. La directrice Koumbou a saisi également l’opportunité offerte pour mentionner les difficultés auxquelles fait face son établissement. « On peut retenir entre autres l’état de délabrement très avancé des infrastructures de l’école primaire et leur nombre insuffisant, le manque d’équipement moderne tel que les ordinateurs, le matériel bureautique, le manque de formation continue des enseignants et du personnel administratif, l’analphabétisme des parents d’élèves, l’inexistence de bâtiment administratif pour le post-primaire, l’absence de portail de l’établissement et d’une bibliothèque », a-t-elle précisé.

Directrice Koumbou Ilboudo/Sedego

 

Le maire de l’arrondissement 12, Rasmata Nadembega/Compaoré s’est aussi réjouie du choix de son arrondissement : « C’est un honneur pour nous si notre arrondissement a été choisi pour cette visite. Il y a eu beaucoup d’engagements qui ont été pris par les autorités françaises, des promesses et surtout un acte de jumelage qui va suivre cette visite. Suite aux doléances qui ont été faites, je me dis que nous allons avoir des réponses favorables dans les jours à venir », a-t-elle déclaré.

Rasmata Nadembega/Compaoré, Maire de l’arrondissement 12

 

l’inauguration du collège va permettre aux élèves de libérer le bâtiment que leur avait prêté depuis novembre 2014, Cheick Aboubacar Doukouré  au sein du  centre universitaire polyvalent de Ouaga 2000.

C’était une visite très mouvementée et riche en émotion au point que la séparation avec Emmanuel Macron ne fût pas aussi facile. Une photo de famille et un cadeau de souvenir des enfants ont mis fin à cette visite pleine d’émotions.

 

Assétou Maïga

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !