Election en Amérique : cinq femmes élues au congrès

67

Les États-Unis voient de nouveaux profils de femmes prendre, petit à petit, le pouvoir à des postes politiques importants. Avance-t-on enfin vers une classe politique plus paritaire et progressiste ? Zoom sur cinq femmes nouvellement élues au Congrès lors des élections américaines 2020.

Ilhan Omar

Ilhan Omar est l’une des premières femmes musulmanes à siéger au Congrès. La jeune femme de 38 ans a fui la guerre de Somalie durant son enfance. La représentante du Minnesota s’engage pour les libertés religieuses ainsi que pour l’accueil des réfugiés et des migrants. En conservant sa place au Congrès, cette ancienne réfugiée politique et femme portant le turban ou le foulard signe une belle victoire.

 

Alexandria Ocasio-Cortez

Alexandria Ocasio-Cortez a été réélue au Congrès mardi 3 novembre 2020. Celle que tout le monde appelle à présent « AOC » a remporté largement le duel qui l’opposait à John Cumming, du parti républicain. Sa popularité est telle que beaucoup la voient déjà promise à une brillante carrière. Gouverneure de New York, sénatrice, et peut-être candidate, dans un futur proche, à la présidentielle Américaine ? Alexandria Ocasio-Cortez est une personnalité à suivre de très près.

Ayanna Pressley

Elle est la première députée noire à représenter le Massachusetts. Originaire de Chicago, Ayanna Pressley est une militante du front de gauche qui n’hésite pas à dénoncer les abus dont elle a été victime au cours de sa carrière et notamment, durant sa campagne. « Une dirigeante différente », selon ses propres mots, qui évoque, sans filtre, son vécu. À n’en pas douter et à l’instar d’Alexandria Ocasio-Cortez, Ayanna Pressley est une étoile montante du parti démocrate.

Sarah McBride

Sarah McBride marque l’Histoire en devenant la première femme transgenre à être élue au Sénat, dans l’État du Delaware. C’est la première fois qu’une personne transgenre a un poste aussi haut placé en politique aux États-Unis. Comme elle le disait si bien sur Twitter, cette victoire est un espoir de « montrer aux enfants LGBT+ que notre démocratie est assez inclusive pour eux aussi. »

Sharice Davids

Avec Debra Haaland, Sharice Davids devient une des premières femmes natives américaines à siéger au Congrès. Cette ex de l’administration Obama représente aujourd’hui l’État du Kansas. Ouvertement lesbienne, Sharice Davids est une voix porteuse d’espoir pour la communauté LGBT+ mais aussi, les populations natives américaines, toujours largement spoliées et discriminées

Source:aufeminin.com

Laissez votre commentaire ici !