Élection de Me Franceline Toé au Comité CEDEF : les femmes célèbrent leur victoire

0
472
Maître Franceline Toé Bouda, élue experte au Comité CEDEF
*****

L’Association des femmes juristes du Burkina ( Afj BF ) et la coalition CEDEF, ont célébré le vendredi 6 juillet 2018, l’élection de maitre Toé-Bouda Franceline au Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (CEDEF). Une cérémonie d’hommage rendue possible grâce au soutien du National Democratic Institute (NDI) toujours engagé aux côtés des femmes.

‘’Une femme sage qui sait ce qu’elle veut, ce qu’elle vaut, et qui sait aussi où elle veut aller’’. Tels sont les mots prononcés par Cécile Thiombiano Yougbaré, secrétaire générale de l’Association des femmes juristes pour qualifier Franceline Toé.  « C’est une femme battante, victorieuse et qui a su transmettre au fil des années son dynamisme aux jeunes. Elle sème la victoire là où elle passe », s’est-elle exprimée avec émotion, à l’occasion de la soirée d’hommage à Franceline Toé Bouda, organisée par les femmes, avec le concours du NDI, dans l’après-midi du vendredi 6 juillet dernier.

En effet, maître Franceline Toé a été élue, le 7 juin dernier, à New York, comme experte au Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (CEDEF) par 131 Etats sur les 185. Pour les femmes, c’est une grande victoire pour leur participation aux instances de décisions, d’où l’importance de cette cérémonie de réjouissance.

A lire aussi

Franceline Toé élue experte au CEDEF

Les Femmes du Burkina réclame au moins 30% de femmes dans le gouvernement

Très honorée par cette marque de solidarité féminine, Franceline Toé, quant elle, dit vivre ce moment comme un privilège et n’a pas hésité un seul instant à témoigner sa reconnaissance aux initiatrices de cette collation et à toute l’assistance.  Cette élection selon elle, est la suite logique non seulement de son engagement personnel mais aussi  du travail collectif abattu par les femmes, depuis la création l’Association des femmes juristes en 1994,  et celle de la coalition CEDEF, avec la constitution en 2009 d’une société civile dynamique pour soulager les femmes. Une solidarité féminine qui a conduit les femmes jusqu’à Genève au siège du comité CEDEF, pour faire entendre la voix des sans voix.

La représentante-résidente du NDI, Aminata Kassé, a salué cet engagement de Franceline Toé à donner une place au Burkina dans ce comité CEDEF. « Entendre le Burkina par la voix de maître Toé me réjouis beaucoup », a-t-elle indiqué.

Le président de la CENI, Newton Hamed Barry est venu aux manifester son soutien aux femmes

A lire aussi!

 Saran Tamou, une mémoire du ministère en charge de la femme

« Il y a moins de femmes qui au terme de leur carrière scientifique sont directrices de recherche », Marie-Lise Sabrié

 Franceline Toé entamera son mandat dès 2019 au coté de 22 autres experts internationaux sur les droits des femmes venant du monde entier pour un mandat de quatre ans.  Pour cela, l’experte burkinabé a sollicité l’accompagnement de « ses sœurs d’armes » et de tous ceux qui se battent pour la représentativité des femmes aux instances de décisions à toujours l’accompagner afin qu’elle puisse mener à bien ce mandat mondial.  « Je mesure l’ampleur et la gravité de la tâche qui m’y attend, a-t-elle souligné.

Cette cérémonie a connu la présence remarquable du Président de la CENI, Newton Amed Barry  et deux anciennes ministres de la promotion de la femme à savoir Gisèle Gigma  et Nestorine Sangaré.

Publicités

Laissez votre commentaire ici !