El Hadj Ousmane Ouédraogo, président de l’Action pour promotion de la médecine traditionnelle

106

El Hadj Ousmane Ouédraogo s’investit depuis belle lurette à faire des soins à base de plantes une réalité au Burkina Faso. Cette connaissance que lui a léguée son défunt père fait de lui aujourd’hui une référence dans la médecine traditionnelle.

C’est une passion née dans l’ombre de son père qui était un tradi-praticien en 1994. El Hadj Ousmane Ouédraogo regardait comment son père venait au secours aux couples souffrants d’impuissance sexuelle à base de plantes, d’écorces et de feuilles. En 2002, il met en place l’Action pour la promotion de la médecine traditionnelle (APMT), située à Larlé et s’investit à préserver cette médecine.

Il est par ailleurs président de la fédération nationale des tradipraticiens de santé du Burkina (FENATRAB). Ousmane est arrivé à homologuer cinq produits contre le paludisme, la toux, les maux de ventre, les ulcères et les hémorroïdes. Il soigne entre autres les faiblesses sexuelles, les corrections de sperme, le diabète, les hépatites, les règles douloureuses, l’obésité, les pertes blanches, l’hypertension, la glycémie, etc. Il dispose d’un laboratoire à Kiemfangué, d’un jardin botanique et d’une pharmacie.
La fédération qu’il dirige regroupe des réseaux de tradi-praticiens des 13 régions du Burkina. L’une des ambitions majeures de la fédération est d’arriver à faire entrer les produits traditionnels dans le circuit de distribution de la CAMEG.

Assétou Maïga

Contacts : 25 39 84 61/ 70 25 13 41. E-mail : ousmaneprefet2001@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here