Égalité des genres : le caucus féminin invite  le président Damiba à revoir la copie

Le Caucus féminin du réseau d’Observatoire national indépendant pour une transition réussie (ONI-TR) était  face à la presse ce jeudi 22 octobre 2022 .Il s’agissait pour les conférencières, de tirer la sonnette d’alarme sur la faible implication des femmes dans les instance de la transition.

Les femmes du réseau d’Observatoire national indépendant pour une transition réussie (ONI-TR) ne sont  pas contente dès   la gestion de la transition ,du moins en ce qui concerne la promotion des genres . Au cours d’une conférence qu’elles ont animée ce 22 octobre, elle a lancé son mouvement elles ont fait savoir leur déception quant à la faible implication des femmes dans la gestion du pays. « Par exemple concernant les nominations  d’hier), il y a à peine  10% de femmes .

C’est au regard de tout cela que  nous ne pouvons pas rester calmes », a déclaré  Yvette Belem, la porte-parole de l’Observatoire national indépendant pour une Transition réussie.  Pour Yvette Belem, il est temps d’aller vers la parité. Et la transition constitue une belle opportunité à saisir pour rectifier le tir. Les conférencières ont de ce fait invité le président  Sandaogo Damiba à prendre ses responsabilité et à s’engager véritablement pour l’égalité entre les femmes et les hommes  au Burkina Faso.

Afin de mieux faire entendre la voix des femmes, Yvette Belem invite toutes les femmes à se joindre  massivement au mouvement «  Femme débout pour la parité ». « Cette parité, nous la voulons à tous les niveaux, pas seulement en politique », a-t-elle fait savoir.

L’ONI-TR regroupe une dizaine de coalitions et collectifs comptant d’associations de la société civile. Créée à la faveur de  l’avènement du MPSR, il vise à fédérer les efforts et les spécificités de chacun de ses membres pour  une réussite  de la Transition.

La rédaction

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !