Éducation nationale : plus de 8000 bourses dont 4400 offertes aux filles

157

Les bourses scolaires refont surface après 20 ans de suppression au profit du  post primaire et du secondaire. L’ambition de cette volonté politique est  d’accroître l’efficacité du système éducatif burkinabè. La cérémonie de remise officielle a été présidée par le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation Pr Stanislas Ouaro, ce mardi 20 mars 2018 à Ouagadougou.

Annoncé depuis 2016, le retour des bourses scolaires vient d’être concrétisé par cet engagement des autorités burkinabè à travers cette cérémonie de lancement. Une volonté politique qui veut donner des compétences et des ressources aux élèves en vue d’une réussite scolaire et professionnelle.

Le ministre Stanilas Ouaro s’est dit satisfait du retour des bourses

Cette renaissance des bourses scolaires va permettre à entendre le ministre Stanislas Ouaro, une bonne orientation scolaire et une meilleure insertion professionnelle des élèves.

« Je me réjouis de la cérémonie de ce jour, car le chemin fut long et nombreux étaient ceux qui avaient commencé à douter du retour des bourses scolaires annoncé depuis 2016 », a-t-il déclaré avant de poursuivre qu’ « aujourd’hui c’est chose faite et je puis vous affirmer, non sans fierté, que 8272 élèves dont 4400 filles du post-primaire et du secondaire bénéficieront de la bourse scolaire au titre de l’année scolaire 2017-2018 ».

Reconnaissant le retard accusé dans l’octroi des bourses cette année, le ministre a promis de prendre des mesures adéquates pour que son département soit au rendez-vous à la prochaine rentrée scolaire.

la directrice de l’information de l’orientation scolaire, professionnelle et des bourses, Aïssata Ilboudo/Bouda, salue l’initiative à plus d’un titre.

Se disant être animée d’un sentiment de joie, la directrice de l’information de l’orientation scolaire, professionnelle et des bourses, AïssataIlboudo/Bouda, salue l’initiative à plus d’un titre. « Après une suspension d’une vingtaine d’années, les autorités ont jugé nécessaire de réintroduire ces bourses scolaires au niveau du système éducatif, je ne peux que me réjouir, d’autant plus qu’on a créé ma direction pour gérer ces questions de bourses. C’est un engagement fort que le gouvernement a pris».

Laurène Compaoré, porte-parole des bénéficiaires a remercié les autorités pour le retour des bourses

Très enthousiasmée, la porte-parole des bénéficiaires, Laurène Compaoré en classe de 2nde C au Lycée Scientifique a, dans son adresse traduit la reconnaissance des élèves attributaires. «  C’est un honneur pour nous parce que nous avons été récompensés de nos efforts. Nous promettons de travailler davantage et de ne jamais fléchir dans notre cursus scolaire. J’ai eu 16/20 de moyenne ».

C’est pareil pour Samiratou Kaboré, élève en 2nde C du Complexe scolaire Sainte Famille de Pissy. Avec 14,98/20 comme moyenne, elle promet de donner encore le meilleur d’elle.

« Je fais la classe de 6e  au CEG de TindPasgo. J’ai eu 15,42/20. Avec cette bourse, je vais encore bien travailler à l’école », déclare fièrement Abdoul Djabarou Kanazoé.

Stanislas Ouaro, a affirmé que des textes règlementaires ont été mis en place en vue d’une transparence et dans un souci d’équité sur la base de critères  d’attribution des bourses : l’excellence en premier ressort, l’orientation et la prise en compte des conditions sociales des bénéficiaires sur recommandation des partenaires sociaux.

A en croire le ministre, la valeur des bourses va de 12 à 14 mille Francs CFA. Ceux qui sont dans les formations professionnelles et techniques bénéficient de trousseaux d’accompagnements, une allocation leur est faite en dehors de la bourse scolaire. Ils bénéficient d’un forfait qui correspond à l’acquisition de matériels.

Les bourses scolaires allouées par le gouvernement correspondent à un montant d’un milliard et demi de francs CFA avec une dominance des filles.

                                                                                                                                    Assétou MAIGA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here