Education: la situation sécuritaire au cœur des échanges

93

Le ministre en charge de l’éducation a échangé avec les autorités des zones à forts défis sécuritaires  ce lundi 19 octobre 2020 à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre est d’envisager  une année scolaire  sécurisée et apaisée. Cette réunion s’est déroulée en présence des gouverneurs des six régions concernées.

Le Burkina Faso fait face depuis 2015 à des attaques terroristes qui occasionnent des pertes en vies humaines, des déplacements de populations, des destructions d’infrastructures surtout éducatives. « Avec l’accompagnement des Forces de défense et de sécurité et de nos partenaires techniques et financiers et avec l’engagement de tous, d’importants acquis ont été engrangés » foi du Pr Stanislas OUARO.

Pour les efforts entrepris, le ministre a cité entre autres, la réouverture de 866 établissements accueillant au total 176 356 élèves,  la réinscription dans des établissements hôtes de 51 115  élèves déscolarisés du fait de la crise sécuritaire, la production de 40 000 annales qui ont été mis à la disposition prioritairement des élèves des classes d’examen des zones à forts défis sécuritaires, l’accompagnement de 11 019 élèves de 339 établissements délocalisés dans leur préparation aux examens scolaires de la session de 2020 et la sécurisation  des établissements.

Tout en se réjouissant des succès engrangés dans un contexte extrêmement difficile marqué par les crises sécuritaires, sanitaires et sociales, où les établissements continuent d’être fermés, vandalisés, voire incendiés mettant de nombreux élèves hors de l’école, Pr Stanislas OUARO  reconnait que cette année scolaire  2020-2021 s’annonce avec  de nombreux défis à relever pour offrir une année apaisée, sécurisée, et studieuse aux élèves des zones à forts défis sécuritaires.

Des communications sur l’état de mise en œuvre de la feuille de route de la rentrée scolaire 2020-2021, les données statistiques de l’éducation en situation d’urgence, la présentation par région des mesures prises pour la réussite de l’année scolaire dans les zones à forts défis sécuritaires et les recommandations ont constitué les points d’échanges.

DCPM/MENAPLN

Laissez votre commentaire ici !