Education civique et électorale : les capacités des OSC renforcées

70

Dans le cadre de la mise en œuvre d’un programme d’appui aux élections, quatre organisations de la société civile ont pris part à un atelier le jeudi 8 octobre 2020 à Ouagadougou. Organisé par National Democratic Institute (NDI), cet atelier vise à fournir aux participants des informations pour la conception des activités d’éducations civiques et électorales.

Promouvoir des élections pacifiques, démocratiques, transparentes, et inclusives au Burkina Faso, c’est le programme qui sera mis en œuvre par 4 OSC. Ces OSC partenaires du NDI vont mener des activités de mobilisation et de sensibilisation des électeurs pour les élections législatives à venir.

Pour ce faire, le NDI a initié cet atelier en vue de renforcer leur capacité en éducation civique et électorale pour une mise en œuvre efficace dudit programme. Au cours de cet atelier, les participants ont reçu une communication sur l’analyse des obstacles à la participation des femmes et des jeunes au processus électoral. Ces obstacles sont entre autre l’analphabétisme et/ou la méconnaissance du processus électoral par les jeunes et les femmes en particulier dans les zones rurales ; l’insécurité.

Une seconde communication relative à la cartographie des localités ayant enregistrées une faible participation des électeurs en 2015 et 2016 a été également faite à l’endroit des participants. A la suite de ces communications, les participants ont mené des travaux de groupe qui ont consisté à réfléchir sur les stratégies et actions à envisager pour une meilleure sensibilisation et mobilisation des électeurs aux prochaines échéances électorales.

« Nous espérons que ces échanges d’idées puissent se répercuter dans les faits afin qu’à l’issue de des échéances électorales à venir, on puisse constater que cet atelier a eu un effet positif à savoir contribuer à rehausser le nombre d’électeurs », a confié Bakary Kaboré, chargé de programmes de l’ONG Centre d’information et de Documentation Citoyenne(CIDOC) et participant à l’atelier.

Après cette phase de renforcement de capacité, chaque OSC devra fournir un projet en rapport avec le programme avant d’obtenir la subvention pour sa mise en œuvre. Une fois la subvention obtenu, NDI fera un suivi pour constater l’effectivité de la mise en œuvre des projets.

« C’est sur la base des subventions que nous leur avons accordé que nous allons suivre le travail avec elles sur le terrain », a laissé entendre Ramata Derra, chargée des programmes au NDI.

Les 4 OSC bénéficiaires du financement pour la mise en œuvre sont :  Le cadre de concertation des organisations et acteurs intervenants sur le genre et la participation citoyenne de la femme au Burkina Faso, Centre d’information et de Documentation Citoyenne(CIDOC), Le Centre d’Information et de Formation en matière de Droits Humains en Afrique (CIFDHA), et l’AJFA.

 

 

 

Laissez votre commentaire ici !