Éditions Sidwaya :Assétou Badoh,  désormais aux commandes

 

Nommée le 18 mai dernier par le Conseil  des Ministres, Assétou Badoh/Guiré est officiellement directrice générale des Éditions Sidwaya depuis ce matin 24 mai 2022.Elle remplace à ce poste Mamadou Tiégna qui aura passé quatre années à la tête du quotidien de tous les burkinabè.

Lire la suite

Évènement spécial , décor spécial. ce 24 mai 2022, ce mardi 24 mai  aux Éditions Sidwaya.  En effet, le premier groupe de presse au Burkina Faso a fait peau neuve pour accueillir la cérémonie d’installation de la toute première femme directrice générale de la maison. Le personnel des éditions  Sidwaya et les représentants des autres organes de presse ne se sont pas fait raconter cet évènement historique.

Habillée en veste Faso Dan Fani et pantalon noir, Assétou Badoh/Guiré attend son installation, avec sérénité. Après l’intervention du directeur général sortant Mahamadi Tiégna, Assétou Badoh/Guiré prend la parole devant l’assistance, impatiente d’entendre la nouvelle patronne des lieux.

Émouvant adieu entre la directrice générale entrante et le directeur général entrant

 Assurer le poste de directrice générale est une  mission assez lourde pour Assétou Badoh/Guiré, mais pas  insurmontable selon elle. Consciente de l’importance de la contribution des agents dans la réussite de sa mission, elle entend relever les défis avec le soutien de tous ses collaborateurs. « J’invite les travailleurs, les partenaires sociaux, tous ensemble à nous donner la main pour relever les défis qui se posent à la maison commune car tous unis, nous allons réussir à consolider la position de leader et de média de proximité des éditions Sidwaya dans le paysage médiatique de plus en plus concurrentiel »,  a-t-elle laissé entendre. Son mot d’ordre est de poursuivre les grands chantiers entamés sous le leadership de son prédécesseur au profit de l’entreprise et du personnel.

« C’est une femme intraitable … »

Pour l’avoir côtoyer, le directeur général sortant décrit Assétou Badoh/Guiré comme une femme intraitable. Pour son sens aiguisé du service public, elle a été surnommée la « dame de fer ». Dans le précédent poste qu’elle occupait, elle a engrangé des résultats dans un contexte d’insécurité qui a positivement impacté les activités du groupe de presse Sidwaya. « Ce parcours prometteur ne laisse aucun doute quant à la réussite de la nouvelle mission de madame Badoh à qui je souhaite plein succès », a déclaré Mahamadi Tiégna, directeur général sortant de Sidwaya. Au cours de la cérémonie de passation de charge, il a invité le personnel de Sidwaya à prêter main forte à la directrice générale afin qu’elle puisse remplir au mieux sa mission. « Vous pouvez compter sur mon soutien indéfectible et celui du personnel », a murmuré Mahamadi Tiégna.

 

Au titre des acquis engrangés au cours des quatre années de Mahamadi Tiégna à la tête de Sidwaya figurent l’acquisition et l’installation d’équipements de production au profit des imprimeries de Dori et de Tenkodogo. A cela, s’ajoute la numérisation de l’intégralité du Fonds documentaire et des archives des éditions Sidwaya, l’achat d’un car et l’équipement de toutes les rédactions des éditions Sidwaya en mobilier de bureaux « open’s face ».

En rappel, « Sidwaya » est un quotidien de la presse gouvernementale qui signifie « Voici la vérité ». Assétou Badoh/Guiré est la première à occuper le poste de directrice générale depuis sa création en 1983.  

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !