Droits de l’enfant : l’UNICEF met à la disposition de l’industrie minière une boîte à outils

858

Du 28 au 30 novembre 2017 à lieu à Ouagadougou, une formation au profit des sociétés minières et leurs partenaires, notamment le gouvernement, associations et Organisations de la Société Civile, les universités du Burkina Faso et de quelques pays francophones de la sous-région. Cette formation vise à familiariser ces acteurs à l’utilisation de la boite à outils développée à leur intention par l’UNICEF.

 « La boite à outils offre aux entreprises minières des mesures clés et des indicateurs pratiques afin d’assurer l’intégration de tous les aspects des droits de l’enfant dans différentes phases d’opérations minières. » a déclaré Dr. Anne Vincent, Représentante de l’UNICEF Burkina au cours de la cérémonie d’ouverture.

 Sur les 10 outils de cette publication, 6 ont été identifiés comme « prioritaires » à savoir la réinstallation, l’immigration, la consultation des parties prenantes, les impacts environnementaux, et les conditions de travail et feront l’objet de la formation. Cette formation est issue du plan de travail 2017-2018 du Forum RSE, financée et mise en œuvre par les membres du Forum et l’UNICEF Burkina Faso, en partenariat avec le gouvernement burkinabè. Première action conjointe entre le Forum RSE et de l’UNICEF, elle  permettra de promouvoir la vision commune pour la réalisation des droits de l’enfant. Selon M. Kobo Maurice Ouédraogo, Président du Forum RSE : « La formation offre un moyen de renforcement des capacités de nos acteurs en matière des droits de l’enfant, et sera un tremplin pour que ceux-ci jouent mieux leurs rôles, et avec plus d’ouverture pour d’autres partenaires. »

Durant la cérémonie d’ouverture, M. Oumarou Idani, Ministre des mines et des carrières au Burkina Faso a déclaré : « Notre réflexion se poursuit pour rendre meilleure la contribution d’industrie minière afin que les enfants et les femmes puissent bénéficier des fruits de la rente minière. Pour y arriver, les droits des enfants doivent être promus et respectés dans chaque étape d’opérations minières et leur investissement social, comme un levier du développement. »

En plus du renforcement de capacité d’industries minières et leurs partenaires, la formation constitue une excellente opportunité pour le partage des expériences entre participants. A la fin de formation, chaque société minière avec l’appui des partenaires développera un plan d’action pour une meilleure incorporation des droits de l’enfant dans leur opération et investissement sociale. Les plans d’action identifieront les opportunités pour le Forum RSE et l’UNICEF de continuer son engagement et collaboration avec les industries minières afin de poursuivre le partenariat innovant pour les droits de l’enfant.

—–

A propos du Forum RSE : Le Forum RSE a été fondé en 2013 par quelques sociétés minières majeures et les ONGs notamment Plan international, pour promouvoir le dialogue sur les questions de développement durable et la responsabilité sociale des entreprises. Le forum actuellement réunit plus de 15 membres, notamment les sociétés minières, les organisations de la société civile, les institutions de formation. Le Forum compte également sur l’appui des organismes « partenaires », notamment la Chambre des mines, Ministère des mines, l’ambassade du Canada et l’UNICEF Burkina Faso.

A propos de l’UNICEF : Depuis 70 ans, l’UNICEF travaille dans 190 pays et territoires du monde, avec le but de défendre et de réaliser les droits de l’enfant.  La vision globale de l’UNICEF pour l’industrie minière poursuit : 1) une industrie qui reconnait les vulnérabilités spécifiques des enfants et qui prend des mesures pour atténuer son impact sur les enfants ; 2) une industrie qui utilise sa présence dans la communauté comme une force positive pour le développement des enfants ; et 3) une industrie qui utilise sa position pour s’engager dans les actions de plaidoyer sur les droits des enfants. Afin de contribuer à cette vision, l’UNICEF Burkina Faso est devenue un des partenaires officiels du Forum RSE au Burkina Faso en 2017.

Source: Communiqué UNICEF

Laissez votre commentaire ici !