Dividende démographique : Le Président du Faso nommé Ambassadeur

0
76
*****

Le Burkina Faso commémore la journée mondiale de la population  et marque le lancement officiel de la feuille de route de l’Union Africaine sur le dividende démographique, ce mercredi 11 juillet 2018 à Ouagadougou. Une pause pour les acteurs nationaux et internationaux de renouveler leurs engagements face aux questions de populations et pour le gouvernement burkinabè de traduire sa volonté d’investir pour une jeunesse de qualité.

Le Burkina Faso est dans la dynamique de la transition démographique même si cela se fait à un rythme lent. Si la communauté internationale place la journée mondiale de la population sous le thème « la planification familiale est un droit humain », au Burkina Faso, cette journée est célébrée sous le thème « dividende démographique au Burkina Faso, faire de la planification familiale une réalité pour accélérer la transition démographique ».

Pauline Zouré, Secrétaire d’État à l’aménagement du Territoire

Le Burkina à l’instar des pays de l’Union Africaine a pris l’engagement d’investir dans la population notamment dans la jeunesse, en vue de tirer parti du dividende démographique.

Le thème retenu est d’importance capitale, car « en phase avec les orientations internationales en matière de population et avec l’ambition de l’Afrique et particulièrement du Burkina Faso de capitaliser sa population pour exploiter le dividende démographique », s’est expliquée, la représentante du ministre en charge de l’économie, Pauline Zouré.

A lire aussi:

Planification familiale : les acteurs en mode « convaincre » dans le Passoré

Planification familiale : les hommes réticents dans le Passoré

Le dividende démographique étant le fait, d’agir en sorte que cette démographie galopante de la population soit un atout de développement humain durable et non un fardeau ; nonobstant les défis à relever à savoir le repositionnement de la planification familiale, les mariages précoces, la promotion de la scolarisation universelle, une gouvernance vertueuse, etc.

Dr Olga Sankara, Représentante Assistante de l’UNFPA

Le Président du Faso a entendre Pauline Zouré, a pris le leadership au plus haut niveau des Nations Unies pour que les pays de la bande sahélo-sahélienne, avec le concours de la communauté internationale, puissent rendre réel le dividende démographique. Ce qui suppose que la jeunesse doit être le fer de lance selon la secrétaire d’État, à l’aménagement du territoire.

La planification familiale est au cœur de cette célébration et pour Pauline Zouré, « c’est la véritable porte d’entrée par laquelle nous pouvons passer pour réussir la capture du dividende démographique, hormis le fait que d’autres éléments s’accompagnent comme la sensibilisation, la formation, le développement du capital humain etc. pour avoir une jeunesse de qualité ».

 La Représentante-Assistante du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), Dr Olga Sankara, note que leur action est de faire en sorte que la question de la planification familiale et de la santé sexuelle de la reproduction soit un droit pour tous. «Nous avons le mandat de travailler à ce que toutes les questions de population soient prises en compte dans toutes les politiques de développement. La planification familiale est toujours un problème au Burkina parce que des études montrent que plus de 19% des femmes n’ont pas accès aux méthodes de contraception d’une manière ou d’une autre », a-t-elle regretté.

La célébration de 2017 s’est aussi penchée sur le même thème. Une répétition utile à écouter Pauline Zouré, car dit-elle, c’est une manière « d’inciter tous les acteurs à faire front commun avec le gouvernement pour pouvoir réussir cette transition démographique » .

 

Cette commémoration a été aussi un créneau pour honorer le Président du Faso, Roch Marc Kaboré au grade d’Ambassadeur du dividende démographique au Burkina Faso. Il est  reconnu au plan national, comme étant le champion de cette question.

 

Assétou MAIGA

Publicités

Laissez votre commentaire ici !