Diplomatie : “ je n’appartiens plus au Burkina Faso…”, dixit la diplomate burkinabè Minata Samaté.

126

Notre compatriote, Minata Samaté Céssouma, était face à la presse nationale, avec le ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry, ce mardi 26 octobre 2021, à la salle de conférence du ministère des Affaires étrangères . Leurs échanges ont porté sur la réélection de la diplomate burkinabè au sein de la commission de l’Union africaine (UA) en octobre dernier.

 Après sa réélection au sein de l’Union africaine (UA) au poste de commissaire à la santé, aux affaires humanitaires et au développement, Mme Minata Samaté, a échangé avec les hommes de médias. Sa réélection est intervenue le 15 octobre 2021 à Addis-Abeba en Ethiopie lors d’un congrès de l’Union africaine.

Au cours de la conférence de presse, le ministre Alpha Barry est revenu sur le brillant parcours de la diplomate qui depuis 15 ans, s’illustre avec brio à l’extérieur. “ C’est un honneur pour le Burkina Faso que d’avoir une compatriote à une telle instance dirigeante de l’Union Africaine.  Je saisis donc l’occasion de féliciter notre compatriote Minata Samaté pour sa réélection et également de dire merci à toute l’équipe de travail.” 

 ‘’ Une candidature au-delà de ma modeste personne ‘’

C’est toute la nation burkinabè qui peut se sentir honorée de la réélection de sa compatriote. C’est un poste de décision qu’elle occupe. Elle ne portera pas les seules causes du Burkina, encore moins de la CEDEAO, mais celles de l’Afrique toute entière. « En principe, je n’appartiens plus au Burkina Faso. Mais je continue d’être profondément Burkinabé dans l’âme et dans l’esprit », a-t-elle indiqué.

Ç’a été une candidature au-delà de ma modeste personne

Une réélection qui place le Burkina au top 8 de la diplomatie africaine.

Le pays des hommes intègres occupe le 8e rang des pays d’Afrique sur le plan diplomatique, grâce à ce résultat. Ce mérite, Mme Samaté l’attribue à la pugnacité de la diplomatie de son pays. « Ç’a été une candidature au-delà de ma modeste personne. C’est une candidature du Burkina Faso. Je tiens à témoigner l’excellent travail diplomatique qui a été abattu par le président du Faso qui nous a permis d’avoir ce résultat », s’est réjouie Minata Samaté.

 

Du pain sur la planche pour la nouvelle commissaire !

Le département dont elle aura la charge est l’un des plus  gros des morceaux après celui de paix et politique. En a-t-elle vraiment conscience ?

Mme Samaté aura à proposer des orientations et des actions voire des politiques et stratégies en réponse à la dégradation du contexte  sanitaire et humanitaire, marqué par la maladie à coronavirus et par le terrorisme, responsable de millions de déplacés internes.

Plusieurs autres questions entrent dans le champ d’intervention de ce département, dont l’immigration clandestine qui vide et handicape l’Afrique, la prolifération des stupéfiants, notamment la drogue, et les réfugiés et déplacés internes. Il faut y ajouter la culture et le sport, l’Union africaine ayant fait depuis 2012, de la culture, une préoccupation majeure.

Sur le plan sanitaire, le département focalisera ses efforts sur les nouvelles maladies endémiques et la lutte contre le SIDA ainsi que sur l’éradication des mutilations génitales.

 

Plusieurs mains à la pâte.  

Si nous sommes arrivés à ce gros résultat, ce n’est sûrement pas le fruit du hasard. Puisque la condition sine qua non pour espérer ses élections, était d’obtenir les deux tiers des voix. En rappel, Minata Samaté avait été élue avec 45 voix sur les 46 au total.

Une grosse campagne a été menée durant plusieurs mois sous la houlette de Mme Samaté, avec l’appui  des uns et des autres. « Tout le monde  s’est engagé pour cette campagne. Du ministre des affaires étrangères en passant par la ministre déléguée chargée de l’intégration africaine et des Burkinabé de l’extérieur, nos collaborateurs jusqu’aux ambassades », a déclaré Alpha Barry.

Le ministre rappelle aussi le travail de l’ombre du Président du Faso, qui a su trouver un terrain d’entente avec les différents challengers. « C’est pour moi le lieu de  remercier et de féliciter le Président du Faso Rock Marc Christian Kaboré pour ses efforts diplomatiques, mais également remercier les autres Etats notamment les Etats de l’Afrique du nord qui ont été compréhensifs et qui ont contribué à ce qu’on trouve ce référencement », a indiqué M. Alpha Barry.

La commissaire Minata Samaté devient ainsi la 8e personnalité du continent. Ce rang pourrait contribuer à un meilleur positionnement du Burkina Faso au sein de cette institution africaine.

 

Idrissa Siri 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !