Digitalisation des cours : les étudiants de l’université virtuelle du Burkina sur un projet pilote

Ce jeudi 24 mars 2022, a eu lieu à l’université Virtuelle du Burkina Faso, le lancement officiel du projet AFRICA DIGITAL CAMPUS . Ce projet se veut être un moyen pour le renforcement de la coopération en matière d’enseignement à distance.

Avec la pandémie mondiale de Covid-19, de nombreuses universités ont vécu l’expérience des cours en ligne. C’est dans la dynamique d’une meilleure appropriation de ce moyen  d’apprentissage que le projet AFRICA DIGITAL CAMPUS intervient. En effet, le but est de permettre l’accès des étudiants d’universités d’Afrique de l’Ouest et Centrale, dont l’université virtuelle du Burkina Faso a une offre de formation en ligne de qualité. Aussi, ce projet vise de renforcer les usages de la formation en ligne à une échelle locale.

Crée en 2019, l’université virtuelle est la dernière-née de la fratrie des universités publiques au Burkina Faso. A en croire le professeur Jean Marie Dipama, président de l’université virtuelle, la mission première de l’université virtuelle est de « travailler à promouvoir les technologies de l’information et de la communication dans notre système éducatif ».

Une solution pour résoudre  le retard académique au Burkina Faso

Le projet AFRICA DIGITAL CAMPUS se construit autour de 4 axes que sont : le E-learning, pour renforcer l’offre de formation en ligne, les infrastructures pour assurer la connectivité et les services de E-learning, le partage de connaissances pour échanger sur les expériences et bonnes pratiques, et enfin le plaidoyer pour convaincre les décideurs de soutenir durablement les solutions de connectivité et d’enseignement à distances mises en place par le projet.

Selon le ministre de l’enseignement supérieur Frédéric Ouattara, la mise en place de l’université virtuelle permet de résorber la question du retard académique au sein des universités. « C’est un projet innovant pour nous parce que c’est un appel à candidature qui a permis au Burkina Faso d’être sélectionné. Ce qui veut dire que la qualité sera mise en œuvre pour renforcer notre système éducatif », a-t-il dit.

Damien Alline, coordonateur du projet

Selon  le coordonnateur du projet AFRICA DIGITAL CAMPUS, Damien Alline,  le projet va accompagner les étudiants et professeurs au travers une méthodologie qui leur permettra de travailler à l’aise sur cette plateforme.  « Accélérer la dynamique qui est déjà en place en permettant la production de plus de cours en ligne de qualité qui inciteront les étudiants à s’inscrire à ce type de module pour pouvoir passer leur diplôme », a-t-il expliqué.

D’une durée de vie de deux ans, ce projet va permettre à un échantillon d’étudiants d’expérimenter cette méthode de travail pour avoir des résultats très rapidement.

Berny G

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !