Conditions de vie des travailleuses domestiques : 98 % ont été victimes de violences basées sur le genre.

 

Selon les résultats d’une étude présentée par le centre de recherche et d’action sur les droits économiques sociaux et culturels (CRADESC) a présenté à ce 12 septembre 2022 à Ouagadougou, les résultats de l’étude sur les droits des travailleuses domestiques en Afrique francophone notamment le cas du Burkina Faso. 

Le travail domestique est le secteur qui occupe plus les femmes après celui  des soins .  Malheureusement ce secteur du travail domestique au Burkina Faso comporte de nombreux risques. Ces filles subissent des traitements indécents et des exactions dans le cadre de leur travail. Une étude dirigée par le CRADESC en août 2022 en collaboration avec des organismes d’appui aux aides ménagères a révélé  que 74,83% des travailleuses n’ont pas de contrat de travail et 95, 3%  d’entre elles  touchent moins de 27.000f FCFA.

Sur 100 personnes, 82 n’ont pas été déclarées à la caisse de sécurité sociale. Environ  93% de ces aides ménagères ne connaissent pas ce qu’est  la sécurité sociale tandis-que  98,42% ont été au moins une fois victimes de violences basées sur le genre.

 

Ce projet  couvre 5 pays de l’Afrique de l’Ouest pour la première phase. Il s’étendra par la suite aux quatre autres pays pour la seconde phase. Le CRADESC et ses partenaires contribuent à faire un plaidoyer en  faveur de ces travailleuses. Ils entendent par cette étude réduire la vulnérabilité de ces personnes. En rappel le CRADESC couvre en son sein neufs pays au total parmi lesquels,  le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire,  le Mali, le Sénégal.

 

Nafisatou Zangré, Stagiaire

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !