Ce lundi 25 mars 2019 s’est tenu à Ouagadougou la première session ordinaire du conseil municipal.  Au cours de cette session, le maire de Ouagadougou a livré le rapport spécial 2018 des activités de sa commune aux conseillers municipaux.

Satisfaisant, c’est le qualificatif que le maire de Ouagadougou a attribué au bilan des activités réalisées au cours de l’année 2018 par sa commune. La restructuration de l’administration municipale, la réorganisation du personnel de la commune, la mise en place des structures pour la conduite des projets, sont entre autres les principales activités menées au cours de l’année 2018 par la commune de Ouagadougou.

« On peut avoir une satisfaction parce que l’une des plus grosses activités qu’il nous a fallu faire c’est la restructuration même au niveau de l’administration municipale. Réorganiser à peu près 1800 personnes et les remettre au travail, cela n’est pas une chose aisée. Cela nous a pris du temps et malgré tout cela nous avons réussi à donner les missions au niveau du service technique et nous avons réussi  également à mettre en place un certain nombre de structure qui vont prendre en charge la conduite des projets par commune », a indiqué le maire de Ouagadougou.

 Allant du rapport spécifique des 12 arrondissements de la commune de Ouagadougou ,Armand Pierre BEOUINDE a révélé qu’au titre des ressources financières transférées, c’est la somme total de 2 966 671 496 F CFA  qui a  été répartit dans les domaines de l’éducation, la santé, le sport, la culture, le commerce et l’artisanat, etc.

La question de salubrité de la ville de Ouagadougou a été évoquée dans le rapport. Le maire de Ouagadougou a mentionné que des progrès considérables ont été enregistré dans ce domaine: « Nous avons lancé un appel en début d’année à la participation citoyenne pour la salubrité et là je peux dire que nous sommes très satisfaits parce qu’il ne se passe pas un week end où des associations dans les quartiers et dans les arrondissements ne mènent des activités de salubrité publiques. On se rend compte que des gens de plus en plus commence à prendre conscience et nous allons continuer à sensibiliser la population de ouagadougou  à faire en sorte que le problème de salubrité soit un problème personnel d’abord et ensuite nous au niveau de la commune nous sommes en train de nous équiper pour pouvoir traiter et collecter les déchets afin de  les valoriser et les transformer. »

La présentation du rapport a été précédée par l’examen et l’adoption du procès-verbal de la première session extraordinaire du conseil municipal du 15 janvier 2019. Cette présentation du rapport du maire de Ouagadougou s’inscrit dans une disposition légale conformément  à l’article 250 de la loi N°055-2004/AN du 21 décembre 2004 portant code général des collectivités territoriales au Burkina Faso.

Mary Sorgho

Laissez votre commentaire ici !