Pour la première fois, deux femmes «imames ont dirigé une prière musulmane  le samedi 7 septembre 2019 à Paris. Cet évènement a semé  une controverse dans le milieu musulman de France et au-delà.

L’une revêtu d’une jupe longue, et  l’autre d’un pantalon  jean, Eva Janadin et Anne Sophie Monsinay  ont conduit un temps de prière musulmane sans voile à Paris. Agées respectivement de 29 et 30 ans, ces deux femmes « imames » se sont converties à l’Islam il y a dix (10) ans. La prière s’est déroulée en présence d’une soixantaine de fidèles musulmans, dans un local qu’elles ont loués pour l’occasion.

« Ce moment est important pour l’islam de France, notamment parce que cette prière permet de garantir l’égalité homme-femme dans le culte musulman », a déclaré Eva Janadin, l’une des deux femmes imames lors de son discours d’ouverture.

« Obstacle culturel et psychologique »

De l’autre côté de l’Atlantique, on appelle ça le « Mecca style », littéralement le « style de la Mecque », la ville sainte de l’islam, à l’ouest de l’Arabie saoudite, où hommes et femmes prient ensemble. C’est ce qu’a rappelé Ani Zonneveld, imam à Los Angeles et présidente de l’association Muslims for Progressive Values, présente pour soutenir les deux Françaises et les féliciter de leur initiative. Tout comme Seyran Ates, imam de la mosquée inclusive Ibn Rushd-Goethe de Berlin.

« C’est du blasphème, des femmes imames, en plus de cela, elles ne sont pas voilées. Je ne n’ai jamais vu ça et je ne peux l’accepter » rétorque un internaute pour affirmer sa farouche opposition face à ce qui s’est déroulé en France.

Dans les mosquées françaises, les femmes sont séparées des hommes, et seuls les seconds sont imams. « En réalité, l’obstacle à l’imamat des femmes n’est ni religieux ni théologique mais culturel et psychologique », affirment Eva Janadin et Anne-Sophie Monsinay. Tout comme le port du voile, rappellent-elles.

Ces deux femmes imames souhaitaient depuis plusieurs années traduire par des actes concrets leur vision d’un islam « progressiste » et « éclairé ». « Aujourd’hui avec cette première prière, cela se concrétise », s’est félicitée Anne-Sophie Monsinay.

Source : 20minutes.fr ; .lexpress.f ; lemonde.f ; leseco.ma

Laissez votre commentaire ici !