Des présumés auteurs d’actes d’avortement et de proxénétisme sur les réseaux sociaux mis aux arrêts

13

Il s’agit d’un groupe de deux (02) individus qui s’étaient spécialisés dans les actes d’avortement et de proxénétisme. Très actif sur les réseaux sociaux, ledit groupe à travers plusieurs pages Facebook, s’adonnait au proxénétisme ainsi qu’à la promotion de médicaments destinés à l’avortement.

En effet, c’est d’une part à travers les pages dénommées « Interruption volontaire de grossesses non désirées », « Avortement à Ouaga », « Avortement disponible à Ouaga », « Avortement facile à Ouaga », « Avortement à Tampouy », « Au village d’avortement », et « Interruption volontaire de grossesses non désirées » que les présumés auteurs de ce réseau opéraient en faisant des posts sur des médicaments destinés à faire des avortements.

Ainsi, dès qu’une personne intéressée écrit sur l’une des pages, elle est immédiatement redirigée vers un compte WhatsApp afin de poursuivre les échanges sur les éventuelles conditions. Une fois ces conditions acceptées, un rendez-vous est fixé pour la livraison du produit moyennant une somme allant de 15 000 FCFA à 35 000 FCFA en fonction de la durée de la grossesse.

Il faut signaler que l’un des membres de ce réseau présumé est un agent de santé. Outre cette pratique, le groupe s’adonnait d’autre part à des actes de proxénétisme via les réseaux sociaux à travers une prétendue agence de rencontre matrimoniale dénommée « Agence de rencontre matrimoniale sérieuse » dont le but selon eux est de mettre en contact des personnes qui sont à la recherche de l’âme sœur moyennant une commission qui varie de 1500 à 5 000 FCFA.Interpellés puis auditionnés dans les locaux de la BCLCC, les deux membres du réseau après avoir reconnus les faits, disent avoir créés lesdites pages dans l’optique de permettre aux personnes en difficultés et ne désirant pas garder leur grossesse de pouvoir s’en défaire.

La Brigade Centrale de Lutte Contre la Cybercriminalité (BCLCC) invite les populations à se démarquer de telles pratiques et à signaler tout cas suspect.#BCLCC#Cybercriminalité

Votre sécurité numérique, notre mission !!!

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !