Déficit céréalier: le gouvernement au secours des personnes vulnérables dans leBoulkiemdé

453

Le ministère de la  Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille a offert, ce mardi 19 juin, 538 tonnes de céréales aux personnes vulnérables de la province du Boulkiemdé qui a connu un déficit céréalier après la saison agropastorale 207-2018. C’était au cours d’une cérémonie à Nayalgué présidée par le ministre Laurence Ilboudo.

La campagne agricole précédente n’a pas été bonne partout au Burkina Faso. Les régions du Centre-Ouest, du Centre-Est, du Plateau central, de l’Est et du Sahel sont touchées principalement dans 89 communes.

En soutien aux personnes vulnérables de ces localités, le gouvernement a décidé de leur distribuer gratuitement des céréales et d’en vendre à prix social. A cette approche, s’est ajouté le projet ‘’Burkin Nong Saya’’. Cette vente à prix sociale n’a rien à voir avec les céréales vendus actuellement.

Il s’agit ici, de céder le sac de 50 kg de céréales à 5 mille francs à certaines personnes vulnérables. Dans ces localités déficitaires comme Nayalgué, dans le cadre du projet Burkin Nong Saya, des personnes qui ont besoin d’aide bénéficieront d’un appui financier par trimestre avec des sommes allant de 25 à 40 000 FCFA pendant 3 ans pour leur permettre de mener des activités génératrices de revenus.

« Cela leur permettra d’être autonomes et bien s’occuper de leur famille », a précisé la ministre Laurence Ilboudo. Pour s’assurer de l’effectivité et de la bonne exécution de ces activités, des sorties de supervision seront réalisées par le niveau régional et central.

« Nous allons suivre ces opérations de près pour nous rassurer que ce sont les personnes ciblées qui en sont réellement les bénéficiaires. Il arrive que des dons soient détournés à d’autres fins ou pour d’autres personnes. Et puis à la fin de l’opération, un rapport sera transmis au ministère ainsi que la liste nominative des bénéficiaires », a confié la ministre.

Au nom des bénéficiaires, Brigitte Yaméogo a affirmé que ces dons vont changer leur vie quotidienne car ayant désormais des vivres, l’apport financier du gouvernement leur permettra de mener des activités génératrices de revenus. « A travers ces activités nous paierons la scolarité de nos enfants et vivrons décemment », a laissé entendre Brigitte Yaméogo.

Dans cette distribution de vivres, le gouvernement a mobilisé plus de 3 200 tonnes au bénéfice de plus de 90 000 personnes vulnérables de toutes les provinces déficitaires.

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !