Culture : l’art pour lutter contre la violence faite aux femmes

La promotrice de l’association « Nongloum Kouni », Esther Tarbangdo a tenu la 3ème édition du projet « parole du cœur et du corps » ce mardi 15 février 2022. Ce projet qui regroupe une quinzaine de filles a pour but de lutter contre la violence faite aux femmes.

La violence faite aux femmes est un phénomène présent dans nos sociétés et singulièrement au Burkina Faso. C’est ce constat que fait Esther Tarbangdo qui est à l’initiative du projet « parole du cœur et du corps ». Ce projet a pour but de permettre aux filles et aux femmes de s’exprimer à travers l’art. 3ème du genre avec pour thématique « la mémoire du corps de la femme », il est exclusivement réservé aux filles et regroupe une quinzaine de filles pour une durée de trois semaines. L’objectif de ce projet est de permettre aux participantes de se libérer de leur complexe afin qu’elles soient prêtes à affronter la société.

Pour ce faire, Esther Tarbangdo a expliqué que l’idée de cette formation c’est aussi d’amener les femmes à sortir un peu parce quand on a été victime on a peur de s’affirmer on a peur que les gens nous regardent et du jugement des gens, on ne se trouve plus belle, on a peur de beaucoup de choses.

Par ailleurs, il sera également question de travailler beaucoup de chose comme la danse contemporaine, la danse traditionnelle, la prise de parole et la technique de photographie. « On va travailler les corps, amené les corps à se libérer un peu et prendre les faiblesses pour en faire une force », a-t-elle ajouté.

Tout compte fait, Lassan Congo chorégraphe professionnel et formateur explique qu’il sera question de « les amener à connaitre les corps à se surpasser, à se décomplexer, afin qu’elles puissent parler de leur vécu de leur vie, de leur projet pour qu’ensemble on essaie de construire quelque chose ».

Du reste, Isbelle Hounnon, participante à cette formation a confié être ravie de l’initiative et compte se faire un réseau pour la suite. « J’attends beaucoup de cette formation parce que je veux peaufiner mon expérience, ce que j’ai déjà appris et aussi me créer des contacts dans le domaine de l’art. J’aimerais également arriver à pouvoir maitriser mon corps ».

Berny G

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !