L’année 2018 n’a pas du tout été rose pour les acteurs du  monde culturel. Bien que l’on ait enregistré de nombreuses créations d’œuvre, la vie de plusieurs acteurs clés de la culture Burkinabè a basculé. En effet, des acteurs et non des moindres ont quitté pour toujours le monde des vivants. Ils ont été arrachés à l’affection des siens au moment où l’on avait le plus besoin d’eux.

Idrissa Ouédraogo

Dimanche 18 février 2018, la population Burkinabè se réveille avec l’annonce effroyable du décès du réalisateur Idrissa Ouédraogo.  Véritable icône du 7ème art au Burkina Faso, il s’était fait connaître du grand public avec son film Tilaï, qui remporte en 1991 le prestigieux Étalon d’or de Yennenga au Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (FESPACO)

Idrissa Ouédraogo a signé une œuvre riche de plusieurs dizaines de films et de courts métrages. Yaaba et La Colère des Dieux figurent également parmi les chefs d’œuvre  de celui qu’on surnomme affectueusement le « Maestro » à Ouagadougou.

Patron de la société de production « Les films de la plaine », il avait également participé à la réflexion collective sur le film 11-09-01 sur les attentats terroristes de New York en 2001.

Parti à l’âge de 64 ans, le décès de Idrissa Ouédraogo est une véritable perte pour le cinéma Burkinabè en particulier et pour toute l’Afrique voire le monde en général.

Missa Hébié

7 mois après la disparition d’Idrissa Ouédraogo et au moment où les acteurs  du 7ème  art se préparent ardemment pour l’organisation du 50ème anniversaire du FESPACO, Missa Hébié s’est éteint en toute discrétion.

C’est sur le plateau de tournage de son film intitulé « l’ami fidèle » que la grande faucheuse s’est emparée de lui. Le réalisateur du film à succès « Commissariat de Tampy », « L’As du lycée », « Fauteuil », « Cellule 512 » a quitté définitivement la scène le 27 septembre 2018.

Mort à l’âge de 67 ans, Missa Hébié ne prendra pas part au 50ème anniversaire du FESPACO, un évènement qui lui tenait autant au cœur.

Brahima Kéré dit « Kher Bra »

Après les réalisateurs, c’est au tour des acteurs et comédien de s’en allés, loin de la scène et hors du champ des caméras. Brahima kéré est décédé suite à un accident de circulation le 13 octobre 2018. Ecrivain et enseignant de Français de profession, il a été révélé au grand public à travers le film de Adama Rouamba, « célibatorium ».

Kher Bra n’était pas seulement connu que dans le monde du 7ème art. Il est aussi littéraire. Kher Bra est auteur des recueils de nouvelles, « Sang des jumeaux » publié en2015 et « Confessions » en 2018.

Adama Ouédraogo dit Adam Liguidi

L’on ne verra plus jamais cet autre artiste comédien sur nos petits écrans. En effet, le comédien Adama Ouédraogo est passé de vie à trépas le 16 octobre  2018 soit 3 jour après la disparition brusque de Brahima Kéré. Il est  décédé des suites d’une courte maladie.

Il a joué dans plusieurs films dont la série à succès «Vis-à-vis », une production de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB). Comédien et humoriste, Adam Liguidi incarnait, dans la plupart de ses films, le rôle d’un riche commerçant yadga (Ethnie du Nord du Burkina) ou celui d’un chef imperturbable et arrogant.

 

                                                                                                             Issa KARAMBIRI

Laissez votre commentaire ici !