Le Conseil Supérieur de la Communication avec à sa tête Mathias TANKOANO, président de ladite institution, a rencontré les acteurs des médias et de la publicité ce vendredi 25 janvier 2019. Au cours de cette rencontre, le premier responsable de cette instance de régulation a présenté ses vœux de nouvel an aux membres de la presse et par la même occasion informer ces derniers de la tenue d’une rencontre prochaine avec la direction des impôts pour un allègement d’impôts à leur profit.

 

Le 31 janvier prochain, le CSC rencontrera la direction générale des impôts pour échanger sur la question de la fiscalité à l’égard des agences de presse. Cette rencontre selon le président du CSC vise à alléger les impôts des entreprises de presse pour que celles-ci ne sombrent pas sous le poids de la fiscalité.

Au cours de cette rencontre, le président de l’instance de régulation des médias a invité les membres de la presse à participer aux efforts de maintien de la paix et aider les forces de défense et de sécurité à repousser le terrorisme loin du pays des hommes intègres : « dans l’apport stratégique de riposte contre le terrorisme, les médias ont un grand rôle à jouer. Ils doivent être des partenaires privilégiés des autorités en charge de la lutte anti-terroriste en éveillant et sensibilisant le citoyen sur le contexte sécuritaire et le rôle de sentinelle qu’ils doivent jouer. Ils doivent notamment s’interdire de diffuser certaines informations sur les positions stratégiques des forces de défense et de sécurité. Ils doivent éviter d’installer la psychose de la peur et de l’insécurité dans l’esprit des citoyens »

 Mathias TANKOANO a également souhaité le concours de la presse dans un esprit de concertation pour la réalisation des activités du CSC. Ces activités sont entre autre « La mise en place d’un comité de réflexion sur la mise en place d’un central d’achat pour la presse écrite, le recensement des médias et des agences de communication, l’appui au comité de presse pour la relance de leur activité en urgence, une rationalisation de l’appui de l’État à la presse privée , une réflexion d’ensemble sur la mise œuvre de la convention collective, une synergie d’action avec le ministère de la communication pour le processus de basculement à la  TNT. »

Marie SORGHO (stagiaire)

Laissez votre commentaire ici !