Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la croix rouge et du croissant rouge, une simulation de prise en charge de personnes blessées lors d’un accident a été illustrée ce mardi 09 mai 2017. Cette opération s’est déroulée au carrefour de la clinique Franny -pharmacie saint François d’Assises à la zone du bois.

Un conducteur de taxi moto qui transporte des passagers et deux personnes sur une moto se heurtent au carrefour de la clinique Franny –pharmacie saint François. En un clin d’œil, les voici tous tombés à terre, se tordant chacun de douleur. Vite, les secouristes de la croix rouge débarquent sur les lieux de l’accident. Pendant que ceux-ci administrent les premiers soins aux blessés, l’ambulance se positionne pour leur évacuation. Simultanément, des volontaires de la croix rouge régulent la circulation des quatre cotés du carrefour en présence des forces de sécurité. C’est le scénario présenté devant les autorités communales pour montrer le savoir-faire des volontaires secouristes. Une mise en scène qui a suscité une attention particulière des usagers de la route.

« Lorsque j’observe l’étonnement sur les visages des gens autour de nous, je puis affirmer que nos volontaires ont bien réussi cette mine qui ressemble malheureusement à ce que nous constatons quotidiennement sur nos routes. Entre la fiction et la réalité, il y a un infime fossé que nos comportements inciviques nous amènent à franchir allégrement », a affirmé le président national de la croix rouge, Denis Bakyono.

Cette opération vient donner le top de départ des sorties de régulation de la circulation au niveau de 12 carrefours de Ouagadougou  non équipés de feux tricolores, par 60 volontaires de la croix rouge. Denis Bakyono saisi alors cette aubaine pour « en appeler au sens de civisme de tous, à la tolérance en circulation et au respect des consignes édictées en la matière ».

*

Le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béoundé pense à la mise en place de comités d’élèves volontaires de la croix rouge dans les écoles en vue d’une éducation routière.

 

En rappel, la formation aux gestes de premiers secours fait partie d’un des domaines d’intervention de la croix rouge. «  Soyons de bons citoyens en faisant en sorte d’être les premiers garants de notre sécurité », a conclu Denis Bakyono.

                                          Madeleine Kienou

Assétou Maiga

Laissez votre commentaire ici !