Covid-19 : « on enregistre un nombre moyen de 41 nouveaux cas par jour », dixit Charlemagne Ouédraogo

99

Le ministre de la santé a tenu un point de presse ce jeudi 2 décembre 2021 à Ouagadougou. Il a été principalement question pour le Pr Charlemagne Ouédraogo, de faire le point sur la situation de la maladie à Coronavirus au Burkina Faso par rapport aux différentes variantes du virus qui ont fait leur apparition, mais aussi et surtout de rassurer l’opinion publique sur les dispositions sanitaires prises afin de faire face à la réouverture des frontières terrestres et ferroviaires.

 

Le nombre de cas de Covid-19  au Burkina Faso a augmenté au cours de ces dernières semaines malgré les mesures édictées par le gouvernement pour limiter la propagation de la maladie. « Au cours de ces dernières semaines, on enregistre un nombre moyen de 41 nouveaux cas par jour. L’analyse des cas montre une augmentation des cas graves. En effet du 1er septembre au 28 novembre 289 cas graves ont été pris en charge dans nos hôpitaux. De ces cas graves, nous déplorons 100 décès dont une seule personne vaccinée » a expliqué le ministre de la santé.

Au regard de ces chiffres, l’on constate que la population Burkinabè « traine les pas » pour se faire vacciner contre le Coronavirus. Le Burkina Faso propose un choix de vaccination composé de quatre types de vaccins que sont ASTRAZENECA, JOHSON and JOHSON, SINOVAC et le vaccin PFIZER. « A la date du 28 novembre 442 769 personnes ont été vaccinées avec les trois types de vaccin, soit environ 4% de la cible attendue qui est de 10 417 000 personnes » a confié le professeur Charlemagne Ouédraogo.

C’est fort de ce constat, que le ministère de la santé a prévu une campagne de vaccination du 15 au 23 décembre sur quatre régions que sont le centre, le centre-ouest, les hauts bassins et le sud-ouest. Cette campagne cible la population de 18ans et plus et vise une meilleure couverture vaccinale afin de limiter les formes graves du Coronavirus.

Pour ce qui est de la réouverture des frontières terrestres et ferroviaires, Charlemagne Ouédraogo affirme qu’un contrôle sanitaire est effectif au niveau de 14 points d’entrées y compris les deux aéroports ouverts aux passagers et le point d’entrée ferroviaire.

Les coûts des tests pour la Covid-19 demeurent les même. Pour le PCR 25 000F CFA, et pour le test rapide le tarif est de 5000F CFA.

Berny GUISSOU

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !