Covid-19 : les prévisions du mois de mai

90

La commission ad’hoc covid-19 a mené des évaluations mathématiques mensuelles des mesures gouvernementales sur les populations. L’objectif de cette étude est de présenter les prévisions de chaque mois sur la situation du covid-19 au Burkina.

Le nombre de cas d’infections probables est estimé à plus de 889 d’ici le 31 mai 2020 si toutefois les mesures sanitaires sont bien respectées. C’est la prévision de la commission ad ’hoc covid-19 sur la situation du coronavirus pour le mois de mai. La commission estime que la maladie est en extinction mais elle interpelle les populations à observer les mesures sanitaires pour éviter un rebondissement du covid-19. A cet effet, la commission suggère que les mesures soient levées de façon progressive. Par conséquent, elle propose de limiter les déplacements entre les villes en vue de stopper tout cas importé de la maladie.

La commission estime en ce sens qu’il faut maintenir la fermeture des frontières et la mise en quarantaine des villes touchées. Pour elle, la réouverture des marchés doit se faire de façon rotative.

En plus de ces suggestions, la commission ad ’hoc covid-19 recommande de mener des recherches approfondies sur les liens entre les autres maladies et le covid-19. Elle demande aussi d’établir un carnet épidémiologique pour les voyageurs inter-urbains et de mettre en place une équipe de modélisation permanente d’aide à la décision sur les maladies infectieuses au Burkina Faso.

 

 

Publicités

Laissez votre commentaire ici !