Coupure de connexion : « Je n’arrive plus à faire les 1/3 des recettes que je faisais par jour » : Hamidou Sawadogo ; gérant d’une boutique de transfert d’unité

70

Le gouvernement burkinabè a suspendu l’internet mobile pour une durée de 96 heures depuis le samedi 20 novembre 2021. Cette décision n’est pas sans conséquences sur les activités des citoyens. Dans ce micro trottoir a réalisé à Ouagadougou ce mardi 23 novembre 2021, les citoyens crient leur ras-le bol et interpellent le gouvernement à rétablir la connexion dans les meilleurs délais.

 

 

Lossène Lougué : consultant en management d’entreprise et trader

Cela fait 4 jours que nous ne travaillons plus comme avant. Qui dit trading dit connexion internet. Qui parle de consultation parle de recherche sur le net afin d’avoir une base de donnée. Avec la coupure de la connexion, nous avons une perte d’environ 200 000F CFA et comme nous travaillons en équipe, c’est toute l’équipe qui perd. La fin du mois est proche et il faut payer les charges courantes à savoir la location, et les employés.  De temps en temps je suis obligé d’aller dans un cyber pour faire le travail et cela en partie. J’interpelle le gouvernement à rétablir la connexion le plus vite parce que si cela persiste, nous serons obligés de descendre dans la rue pour défendre nos intérêts.

 

 

Hamidou Sawadogo : gérant d’une boutique de transfert d’unité

Mon business a vraiment chuté avec la coupure de la connexion. Les gens utilisent les unités (crédits de communication) pour se connecter au réseau mobile mais avec la suspension de l’internet, ils n’en prennent plus. C’est un véritable calvaire pour moi. Mon business ne marche plus comme avant. Je n’arrive plus à faire les 1/3 des recettes que je faisais par jour et cela constitue un problème de manque à gagner. Ce qui est plus grave, c’est que sans la connexion, je n’ai plus accès aux informations. Actuellement je suis obligé d’utiliser les unités pour faire des appels et avoir des informations.  Hier par exemple, il a fallu attendre le soir pour avoir les informations au journal au lieu de les avoir sur les réseaux sociaux.

 

Abdoulaye Kologo : libraire et transitaire

Je mets mes articles en ligne et c’est de là que la plupart des clients me contactent mais avec la coupure de la connexion je ne reçois plus de commande. Ce qui est décevant c’est que le gouvernement ne nous a pas prévenu qu’il y aurait une coupure. Si cela était fait, j’allais prendre mes précautions. Ce n’est pas du tout sérieux. Actuellement je suis obligé de me déplacer pour aller vers mes clients alors qu’avec la connexion, je n’avais pas besoin de me déplacer. Mon désir actuel c’est que le gouvernement rétablisse rapidement la connexion pour que nous puissions reprendre normalement nos activités.

 

Adama Kouda : commerçant

J’ai un sérieux problème avec les clients à cause de la coupure de connexion. Sans la connexion je suis obligé d’effectuer des appels et me déplacer pour gérer les affaires, ce qui n’était pas le cas quand il y avait la connexion. Ça ne va pas du tout. Mon chiffre d’affaire a baissé, le gouvernement doit faire quelque chose pour rétablir la connexion.

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !