Corvées domestiques : Chacun doit jouer sa partition

224

Au Burkina Faso, dans la plupart des familles, les corvées domestiques et les tâches parentales sont réservées aux femmes. Cependant, un changement est en cours. Les hommes s’impliquent de plus en plus dans les corvées de la maison.

Cuisiner, lessiver, nettoyer la maison, laver les plats, s’occuper des enfants, autant de tâches qui, il y’a quelques années étaient dévolues à la femme dans le foyer. Aujourd’hui avec l’évolution, les femmes travaillent comme les hommes. Ces derniers ont alors décidé de s’impliquer pour s’occuper du ménage et des enfants. Rencontre avec ces hommes qui ont compris qu’il ne s’agit pas d’aider madame dans les tâches ménagères mais plutôt de s’entraider pour faire vivre le foyer.

Lossène Lougue (Consultant en management d’entreprise) : « A la maison j’aime faire la cuisine, tout ce que ma femme sait cuisiner, moi aussi je sais le faire. Je vais au marché acheter les condiments pour venir cuisiner. Ma femme et moi, nous faisons de la concurrence dans la préparation de nos plats.

Selon moi, ceux qui ne participent pas aux travaux ménagers n’ont pas trop compris la vie. Dans un couple, il faut s’entraider. C’est vrai aussi que ça dépend du vécu de chacun. Moi, quand j’étais petit j’aidais ma mère dans les tâches comme laver les plats, faire la cuisine donc ça ne me dérange pas de le faire maintenant. »

Rémi Kaboré (agent de bureau) : « Moi ça ne me dérange pas de faire les tâches de la maison mais quand je veux puiser de l’eau ou casser du bois, ma femme me dit de laisser parce que ce n’est pas à moi de le faire. Mais je le fais quand même. Quand elle est malade par exemple, je fais le ménage et je lave ses habits.

Les hommes qui ne participent pas à ces tâches, moi je me dis qu’ils veulent jouer aux durs sinon il n’y a pas de mal à le faire. L’éducation des enfants aussi, ce n’est pas seulement à la femme de s’en occuper. Imaginez que vous laissez votre femme tout faire et qu’un jour, elle n’est plus là, qu’allez-vous devenir ? Qui va s’occuper de la maison et des enfants ? »

Elijah Maïga (Professeur d’anglais) : « Je participe souvent dès que le temps me le permet. Je m’acquitte de certaines tâches ménagères comme balayer et nettoyer. A la cuisine, je découpe la viande ou le poisson. Je désherbe également la cour. 

Certains hommes refusent de participer aux corvées de la maison à cause de leur culture ou des préjugés. Je pense qu’il faut éviter de laisser la femme effectuer seule les tâches de la maison pour ne pas qu’elle se fatigue et vieillisse trop vite. »

Rahim Kiemdé (déclarant en douane) : « je contribue aux tâches ménagères à la maison surtout côté lessive. Madame ne peut pas tout faire et s’occuper du bébé aussi donc je participe aussi. 

Dans le couple, il faut être indulgent. Si tu es un peu conscient, on n’a pas besoin de te dire qu’il faut donner un coup de pouce. »

 

Ousseini Diallo (enseignant) : « je participe très peu aux tâches ménagères.  Mais quand ma femme travaille, je m’occupe de notre fille. Je nettoie la maison aussi de temps en temps.

A mon avis, pour maintenir la cohésion dans un foyer, il faut s’entraider et se répartir les tâches. J’encourage les hommes qui ne le font pas à s’y mettre pour la paix de leur foyer. »

Ange Somda (Communicateur) : « en terme de travaux ménagers, ce que je fais souvent c’est nettoyer la maison et laver les habits. Je passe aussi beaucoup de temps avec mon enfant pour que ma femme se repose.

Je pense que dans un couple, il faut s’impliquer à deux dans les travaux de la maison. Cela renforce les liens. »

 

Faridah DICKO

Laissez votre commentaire ici !