Le 1er juillet 2017 marque le 150eme anniversaire du Canada. Au Burkina Faso, l’évènement a été marqué par un cocktail organisé par l’ambassade du Canada au Burkina Faso dans la soirée de ce mardi 27 juin 2017 à Ouagadougou.


Autorités burkinabés, amis, partenaires ou sympathisants, ils étaient nombreux à marquer leur présence à cette célébration marquant les 150 ans du Canada qui coïncide également avec les 55ans de coopération entre le Burkina Faso et le Canada. En effet, c’est en 1962 qu’a débuté les relations diplomatiques entre ces deux pays. Des relations d’amitié et de fraternités, un pays d’ouverture et de tolérance selon une vidéo témoignage de Burkinabés ayant vécus au Canada.
Selon l’ambassadeur du Canada au Burkina Faso, son excellence Vincent Le Pape, le dynamisme du secteur privé canadien contribue fortement à la croissance économique et à la création d’emploi au Faso. « Les échanges bilatéraux de marchandises entre le Canada et le Burkina Faso ont augmenté de 25% de 2015 à 2017. Ces chiffres pour l’année 2017 seront en hausse », car le Canada a renforcé également sa présence dans le secteur minier burkinabé. En témoigne l’installation de la structure minière Teranga Gold Corporation ainsi que le lancement des travaux de la mine de Boungou, dans la région de l’Est.
Il est aussi annoncé la signature d’un contrat pour un partenariat public privé avec l’entreprise Windiga Énergie pour la construction d’une centrale solaire de 20 mégawatts à Zina.
La mise en œuvre du référentiel national, le plan national de développement économique et social(PNDS) connaitra également un appui canadien à travers le tout nouveau projet Energie croissance économique durable dans la région de la boucle du Mouhoun d’une valeur estimée à 17millions de dollars.
Dans le domaine de la santé, le canada s’active au Burkina Faso. « Le 8 Mars 2017, à l’occasion de la journée internationale de la femme, le Canada a annoncé l’octroi de 650 millions de dollars pour favoriser l’accès à l’éventail complet des services de santé sexuelle et reproductive», a expliqué son excellence.
Dans le même sens le Canada a rejoint le partenariat de Ouagadougou ainsi que l’initiative Planification familiale 2020.

Quant au ministre de l’Économie, des Finances et du Développement, Rosine Sori/Coulibaly, présente à cette soirée, elle a expliqué que le Canada intervient dans plusieurs domaines de façon efficace mais discrète, « C’est un partenaire efficace mais très calme. Nous nous sommes très contents. Au nom du gouvernement, je voudrai remercier encore le Canada pour tout l’appui qu’il apporte au Burkina Faso » s’est t- elle réjouit.

Profitant de cette occasion, Vincent Le Pape est revenu sur le lancement le 9 juin dernier de la politique féministe d’aide internationale du Canada. Annoncée par la ministre du Développement international Marie-Claude Bibeau, cette approche concerne six champs d’action interconnectés.
Il s’agit de l’égalité entre les sexes et du renforcement du pouvoir des femmes et des filles, de la dignité humaine, de la croissance au service de tous, de l’environnement et action pour le climat, de la gouvernance inclusive ainsi que la paix et sécurité.

En lançant une telle politique pour les cinq prochaines années, le Canada montre que le développement durable ainsi que la lutte contre la pauvreté ne sont possibles que si les femmes et les filles sont respectées et pleinement actives au sein de leurs communautés. En matière de promotion de l’égalité des sexes ainsi que le renforcement du pouvoir des femmes.

Lala Kaboré /Dera

Laissez votre commentaire ici !