Contraception : à la découverte du DIU ou stérilet

1116
https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg
https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Quelle méthode contraceptive choisir ? C’est la question récurrente que se posent toutes les femmes mariées notamment les jeunes mamans. Nous savons qu’il est difficile de se retrouver dans l’offre très vaste et diversifiée de contraception. Nous vous proposons de découvrir  ou de redécouvrir les différentes méthodes contraceptives.  Intéressons-nous aujourd’hui au stérilet ou dispositif intra-utérin (DIU).

Un DIU ou  » dispositif intra-utérin  » est un moyen de contraception inséré dans l’utérus par un professionnel de santé. Le DIU est couramment appelé  » stérilet  » mais ce terme devrait être remplacé car un DIU ne rend pas stérile. Il existe en deux formes: le stérilet en cuivre et le stérilet dit hormonal. Le stérilet en cuivre est un petit appareil en plastique orné de cuivre dont l’extrémité inférieure porte un fil. Plus la surface en cuivre est importante, plus le DIU est efficace : ce dernier enclenche une réponse inflammatoire stérile dans la cavité utérine. Il existe plusieurs modèles en cuivre avec deux tailles dites « short » et « standard », pour celles qui souhaitent s’en faire poser un sans avoir eu d’enfant au préalable.
Le NOVA T et le MULTILOAD sont les plus connus avec une durée d’efficacité de 5 ans. Seul le TT 380 a une durée de pose pouvant aller jusqu’à 10 ans.
Le stérilet dit hormonal (SIU) est sans cuivre et libère in utero et en continu une hormone progestative au lévonorgestrel durant 5 ans.

  Comment ça marche ?

Le stérilet permet de déclencher une action inflammatoire permanente de la muqueuse de façon à ce qu’elle soit incapable de recevoir un ovule fécondé. Le DIU en cuivre tue les spermatozoïdes, empêche la fécondation et empêche la nidation. Il rend difficile la montée des spermatozoïdes et rend l’utérus impropre à la nidation.
Le stérilet dit hormonal combine l’action du DIU avec une contraception progestative, en épaississant les sécrétions du col et en rendant les spermatozoïdes impénétrables. On peut retrouver ce SIU hormonal sous le nom de Mirena.

Le DIU est mis en place en quelques minutes aux premiers jours des règles. La pose n’est généralement pas douloureuse. Après l’accouchement on peut le placer immédiatement dans l’utérus de la femme si les conditions sont réunies (pas de saignements, pas d’infections, etc.).
Selon les spécialistes, le DIU cuivre est efficace pendant 10-13 ans et la femme peut décider de l’enlever au moment voulu et tomber à nouveau enceinte. Ces deux stérilets sont efficaces à 98% selon les experts, sauf que le SIU hormonal est souvent plus cher et moins bien supporté.

Une méthode recommandée aux femmes hypertendues

Une femme placée sous DIU peut avoir des douleurs pelviennes intenses, des saignements abondants, le fil du DIU non perçu, l’organisme même peut rejeter. Devant ces signes, la femme doit revenir au centre de santé.
Habituellement, les douleurs sont dues à des infections gynécologiques.

Toutefois, il est important de noter que le DIU est une méthode qui n’aime pas les partenaires multiples. Le taux d’échec de cette méthode est estimé à moins de  2%. Il ne protège pas des infections sexuellement transmissibles.
Le DIU est conseillé chez les femmes hypertendues, chez les femmes qui ne veulent pas prendre du poids et chez les femmes qui veulent voir leurs règles tous les mois (DIU cuivre). Le DIU n’entre pas dans le sang et n’interfère pas dans l’allaitement.
Après un rapport non protégé, le DIU au cuivre peut être une bonne solution à condition qu’il ne soit pas posé plus de 5 jours après l’ovulation.

Assétou Maïga

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Sans-titre-1-1024x614.jpg.

Laissez votre commentaire ici !