Conseil national de la statistique : une adéquation du système statistique national au PNDES envisagéee.

110

En vue de faire la synthèse de l’état d’exécution des activités statistiques pour l’année 2017, la ministre de l’Economie, des Finances et du développement Hadizatou Rosine Coulibaly a procédé, ce 3 août 2018  à la cérémonie d’ouverture  de la première session ordinaire de l’année 2018 du Conseil National de la Statistique(CNS).

 Le but réel de cette première session consiste à examiner, a souligné Hadizatou Coulibaly, le rapport statistique national de l’année 2017 et surtout à adopter le programme statistique national de l’année 2019. Car, pour elle, sans le processus de développement du système statistique national l’on ne saurait mettre en œuvre ni évaluer des plans de développement socio-économique au profit des populations.

Elle a fait savoir que c’est un cadre d’échange autour des questions majeures relatives à l’organisation, la coordination et le fonctionnement du système statistique national. « Des progrès ont été réalisés et on note entre autres la régularité de la tenue des sessions du CNS, l’intensification et la diversification de la production des statistiques, la réalisation des travaux préparatoires dans le cadre du recensement général de la population (RGPH) », a déclaré le ministre de l’économie.

De son avis, sur le  plan technique, il y a la validation des documents méthodologiques, le recrutement et la formation du personnel de terrain pour la cartographie. Comme opérations statistiques envisagées dans le programme statistiques de l’année 2019, la présidente de CNS, Rosine Coulibaly/Sory a cité la poursuite des travaux du 5ème recensement général de la population et de l’habitation, la réalisation du 2ème recensement général de l’agriculture   et du 5ème recensement démographique et de santé.

Par ailleurs, elle a laissé entendre que le système de statistique national (SSN) connait des difficultés notamment l’inadéquation entre le calendrier de production statistique et le calendrier de suivi du PNDES, l’appropriation insuffisante du PNDES par les structures membres du CNS.

Et d’ajouter que dans les difficultés relevées, figurent aussi l’insuffisance des ressources financières, humaines et matérielles dans le SSN. C’est pourquoi, cette rencontre se veut, a-t-elle précisé un cadre de réflexion en vue de découvrir des solutions pour une meilleure contribution du SSN au suivi statistique du PNDES. « Le cadre statistique national doit consolider ses acquis et relever les différents défis qui se présentent à lui pour se positionner à l’avant-garde de l’exécution des stratégies, programmes et politiques de développement », a-t-elle soutenu.

                                                                                                                                                           Achille ZIGANI

                                                                                                                                                                   (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here