Congrès international des femmes adventistes : « nous voulons l’épanouissement intégral des femmes à travers ce congrès », Kra Tabitha

183

Du 6 au 12 août 2018, se tient à Ouagadougou un congrès international des femmes adventistes à Ouagadougou. A quelques jours de la cérémonie d’ouverture officielle, prévue pour le 8 août prochain et parrainée par la Première Dame, Sika Kaboré, le magazine d’actualité féminine, Queen Mafa s’est entretenu avec Kra Tabitha, la Directrice du ministère de l’Union Mission de l’Est du Sahel pour en savoir davantage sur cette rencontre féminine internationale.

Vous organisez du 6 au 12 août un congrès international des femmes adventistes. Pourquoi la tenue d’un tel congrès ?

C’est une grande rencontre au cours de laquelle, nous comptons recevoir  environ 400 femmes de cinq pays voisins de notre union, dont le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Niger, le Burkina.

C’est un évènement que nous organisons chaque cinq an. Nous sommes sur ce quinquennat de 2016 à 2020 et cela nous tient à cœur. C’est la 3ème fois que nous l’organisons. La première fois c’était en 2007 à Lomé, la 2ème fois c’était en 2012 à Cotonou et maintenant nous sommes à Ouagadougou  pour la 3ème édition.

Notre objectif, c’est d’abord accroître la croissance spirituelle. Ensuite, il est question aussi de l’épanouissement intégral des femmes.

Que recherchez-vous en organisant ce congrès ?

Notre union est composée de cinq pays. C’est une mosaïque très riche mais en même temps qui révèle des défis auxquels font face les femmes comme l’analphabétisme, le problème de santé, d’hygiène, le problème de leadership etc.

C’est pourquoi nous avons jugé qu’il est bon de rassembler les femmes leaders pour qu’elles apprennent des choses concrètes, dans le but d’aller partager avec les autres femmes de leurs pays. Étant une confession religieuse, ces problèmes que je viens de citer affectent l’évolution de la foi et de la vie spirituelle des femmes.

Notre objectif, c’est d’abord accroître la croissance spirituelle. Ensuite, il est question aussi de l’épanouissement intégral des femmes. C’est pourquoi, nous voulons aussi leur donner une compétence dans les activités génératrices de revenus, des connaissances en leadership et renforcer leurs compétences dans l’évangélisation.

Quelle est la particularité de cette 3ème édition ?

La particularité de cette année c’est surtout la motivation des femmes qui veulent avoir le diplôme de l’université de Andrews aux Etats-Unis et qui veulent apprendre le niveau 3 du leadership pour avoir le certificat. C’est le programme de leadership intégré qui est vraiment la particularité de cette année.

Au titre des activités prévues, que pouvons-nous retenir ?

La rencontre de cette année est riche d’activités. Il y’aura des présentations en plénière, des ateliers. Aussi, le dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus sera une majeure de cette rencontre.

Il y aura également la remise de diplômes pour les femmes qui ont déjà terminé la formation en leadership.

Qui peut participer à ce séminaire ?

Les participantes sont des femmes de l’Église adventiste. Mais les femmes des autres confessions religieuses sont aussi acceptées. Celles qui souhaitent participer peuvent s’inscrire à 50 mille FCFA.

Avez- vous avez un message particulier à l’endroit des populations?

On n’a pas toujours ces genres d’occasions. Je pense qu’à chaque fois qu’une occasion se présente à une femme pour apprendre, elle doit la saisir. Comme le dit la Bible, faute de connaissances, mon peuple périt. J’invite donc les femmes et les filles à saisir cette opportunité pour apprendre.

Nous invitons toutes les femmes à la cérémonie d’ouverture. Nous avons également des conférences bibliques que nous avons commencées depuis le 1eraoût et qui se poursuivent  jusqu’au 11.  Chaque soir nous sommes au sein de l’Institut de la jeunesse, de l’éducation physique et des sports (INJEPS) et tout le monde peut y assister.

Une autre activité que nous menons depuis que nous avons entrepris de faire ce congrès, est l’exposition santé qui se tient au stade du 4 août toutes les deux semaines. Nous invitons la population  à participer massivement.

                                                                                                                                                                    Assétou Maiga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here