www.competences-net. Retenez cette adresse parce que  grâce à elle, vous pouvez désormais accès aux profils et compétences des femmes du Burkina Faso. Cette plate-forme web de valorisation des

compétences féminines a été officiellement lancée ce vendredi 28 juillet 2017 par le ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille Laure, Zongo/Hien.

Au Burkina Faso, les femmes constituent 52% de la population. Malgré cette majorité, on note une faible présence des femmes aux postes de responsabilités. C’est dans l’optique d’améliorer la situation, que le Fonds Commun Genre(FCG), de concert avec le Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille(MSNF) a mis en place une plate-forme web pour les femmes Burkinabè dans l’administration publique, du secteur privé, des organisations de la société civile et des organisations nationales et internationales. Cet outil est confié au MSNF qui en fera un compendium qui est une sorte de basse de données automatisée qui permettra de mettre en exergue toutes les valeurs de nature à conduire la femme à développer des compétences pointues et utiles à son propre épanouissement mais aussi à son environnement sociétal.

 

Elle vise à mettre à la disposition des acteurs développement des informations fiables sur les compétences féminines burkinabè dans divers secteurs. Aussi, de favoriser l’émergence d’une nouvelle classe de femmes Burkinabè compétentes en les répertoriant par domaine d’expertise et d’accompagner l’expression de l’engagement des décideurs par la mise en place d’une basse de données des compétences féminines en vue d’une meilleure représentativité des femmes dans les postes de responsabilités et dans les instances de décision.

L’expérience enrichissante de la Côte d’Ivoire

Présente à cette cérémonie, la secrétaire exécutive de l’observatoire national et du genre   de la Côte d’Ivoire, Yaya Fanta Kaba /Fofana   a donné un aperçu sur l’expérience ivoirienne du Compendium des femmes. En effet, explique-t-elle, il a été adopté par le gouvernement ivoirien en mars 2016 après une phase pilote qui a duré quatre années.

 Les résultats obtenus sont inscrits dans 3 catégories. Il s’agit de l’amélioration du taux de présence des femmes au conseil économique et social, la nomination des femmes comme directrices de cabinet, chefs de cabinet ministériels, conseillères techniques et directrices centrales ainsi que l’insertion des jeunes filles diplômées.

Selon elle, les acquis majeurs obtenus à ce jour proviennent de la rigueur scientifique qui a guidé la mise en place du compendium ivoirien qui compte à ce jour 12000 femmes inscrites.

Au ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille, Laure Zongo /Hien, d’inviter toutes les femmes à s’enregistrer sur cette plate-forme web ; « Souvent, nous entendons qu’il n’y a pas de compétences féminines pour tel ou tel poste, c’est donc une aubaine pour nous », a-t-elle expliqué.

A noter que l’inscription  à cette plate-forme (www.competences-net) est gratuite pour toutes les femmes burkinabè et celles de la diaspora.

Lala Kaboré/Dera

 

Laissez votre commentaire ici !