Comment renouer avec l’Etat de droit démocratique au Burkina ? : La CODEL apporte sa contribution

 

Ce jeudi 21 juillet 2022, une conférence de presse organisée par la CODEL (convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections) a eu  lieu à Ouagadougou. Le thème  était« Comment renouer avec l’Etat de droit démocratique » ? L’objectif était de présenter le travail exécuté en collaboration avec NDI et la société civile pour un retour à une vie constitutionnelle normale.

 

 Dans sa déclaration, la CODEL a souligné son soutien aux autorités en les accompagnant  dans les réformes souhaitées dans le cadre d’une gouvernance électorale sans exclusion, sans corruption, sans fraudes, sans violences et acceptée par tous.

 

Au nombre des actions menées par la CODEL, l’on peut retenir la contribution à l’élaboration de la charte de la transition à la demande et la consolidation de la gouvernance.

 

En matière d’animation, la CODEL a participé aux débats sur les réformes électorales, la réconciliation nationale et le renforcement de la cohésion sociale. On note également les réformes institutionnelles, constitutionnelles, sécuritaires et la lutte contre le terrorisme. A cela s’ajoutent, le renforcement des capacités de la CODEL et la mise en place d’un projet de suivi citoyen sur les réformes électorales.

 

Lire aussi : Yéli Monique Kam: « J’exhorte le MPSR à prendre des décisions courageuses pour sauvegarder notre mère-patrie en délitement »

Me Halidou Ouédraogo, Président de la CODEL

Avec l’aide de ses partenaires techniques et financiers qui l’ont soutenue dans la consolidation de son travail et le renforcement des capacités de ses membres, Me Halidou Ouédraogo  a réaffirmé l’engagement de la CODEL à continuer de jouer son rôle citoyen et de ne ménager aucun effort pour le retour à l’ordre constitutionnel normal et une gouvernance électorale vertueuse au Burkina Faso. 

 

Le vice-président de la CODEL, Da Hien Daniel a indiqué que les élections seules ne suffisent pas pour consolider la bonne gouvernance. Le coût des élections doit être revu à la baisse. Il est aussi important de se mettre ensemble pour savoir que faire des déplacés internes.

 

Abdoulaye Ouédraogo

Adama Hébié

Stagiaires

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !