Le CMA Paul VI doté de l’incinérateur « Wambzanga »

1080

Longtemps confronté aux difficultés d’incinération des déchets biomédicaux, le centre médical Paul VI dispose désormais d’un incinérateur de qualité. L’ouvrage acquis par un montant de 8 millions FCFA a été  reçu dans la matinée du 31 octobre 2017.

Finies les angoisses quant à l’incinération des déchets biomédicaux produits au CMA Paul VI. L’ONG chrétienne OCADES est venue au secours du centre  de santé en lui offrant un incinérateur moderne. Et, c’est avec une grande joie que l’abbé Damien Sandwidi, le directeur dudit centre a reçu ce joyau.

L’abbé Damien Sandwidi

« C’est avec une joie immense que nous accueillons cet incinérateur », a-t-il confié avant d’égrainer les nombreux problèmes auxquels le centre de santé était confronté  quant à la gestion des déchets biomédicaux.

« On triait les déchets, on les incinérait en dépit de toutes les conséquences et on n’arrivait pas à les détruire comme il se devait. Maintenant avec cet incinérateur au centre de santé, c’est un grand problème qui vient d’être résolu », informe l’abbé Damien Sandwidi. Et de poursuivre « Il nous permettra de détruire complètement nos déchets ».

Wambzanga, l’incinérateur qui « bouffe » tous les déchets

Selon Salif Jean Pierre Dondassé, l’innovateur de l’ouvrage, « Wambzanga » est l’incinérateur qui permet de détruire tous les déchets biomédicaux sans risque de pollution de l’environnement.

 Il est conçu de deux compartiments, explique l’innovateur. Le premier compartiment, c’est le lieu où les déchets sont brûlés et le second sert à traiter la fumée avant son évacuation.

L’inventeur Salif Jean Pierre Dondassé

« L’un de ses avantages, c’est qu’on n’a pas besoin de grands moyens pour l’utiliser et il ne chauffe pas. Il est composé d’un souffleur qui marche à 200 m. Il est utilisé au besoin c’est-à dire qu’on peut passer toute la journée à incinérer sans passer par le souffleur », Jean Pierre Dondassé.

La capacité de Wambzanga part de 1 à 2 m cubes. Il est conçu en matériaux locaux (terre, argile, tôle).  Sous la protection de l’Organisation Africaine de la Propreté Intellectuelle (OAPI),  Wambzanga a déjà reçu le prix du président du Faso lors du dernier FRSIT.

                                                                                                                                                                                                                                                                 Issa KARAMBIRI

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !