Ciné droit libre : la justice sera jugée le 13 décembre

248

 « Justice levez-vous », c’est autour de ce thème que se tient la 14ème édition du ciné droit libre. Lequel thème à en croire Abdoulaye Diallo, consiste à appeler la justice à la barre face aux victimes doublement suppliciées par une parodie de justice et /ou par une si longue attente.

« La justice sera condamnée devant le tribunal de l’histoire par ceux et celles qu’elle a brimés si toute fois elle était reconnue coupable », a signifié Abdoulaye Diallo au cours d’une conférence presse tenue ce 10 décembre.

Toute chose qui justifie le choix du thème de cette 14ème édition de l’évènement intitulée « Justice levez-vous ». Selon Claudy Siar, parrain dudit évènement, cette journée correspondant aussi au 70ème anniversaire des droits humains et de la liberté d’expression, est dédiée à toutes les personnes qui souffrent ou ont perdu des parents, des proches ou sont dans l’insécurité, dans l’inquiétude.

Pour la célébration de cet évènement plusieurs activités sont au programme notamment une performance dessins sur le sahel, un cocktail de vernissage d’une exposition de bandes dessinées sur les Droits de l’Homme.

Une autre activité qui marquera cet évènement c’est le dialogue démocratique sur le thème : « face au terrorisme, reprendre l’initiative au sahel et restaurer l’intégrité territorial des Etats du sahel : que faire ? ».

La simulation du procès, l’innovation majeure

Quant aux innovations pour cette année, Abdoulaye Diallo a laissé entendre que l’une des plus grandes innovations est la simulation du procès de la justice  burkinabè le 13décembre prochain qui portera sur la lenteur du traitement du dossier Norbert Zongo.

« Une autre innovation est la reprise de la chanson de Black So man j’étais au procès », a-t-il affirmé. Et de poursuivre que la tenue  de la soirée spéciale sahel avec un direct depuis la ville martyr de Djibo va permettre à des élèves locaux de s’exprimer sur leur situation.

L’objectif recherché en organisant la soirée spéciale sahel selon les dires de Abdoulaye Diallo c’est de mettre la culture en avant afin qu’elle mette un « boum » dans le cœur de tous ceux qui souffrent.

La sensibilisation sur le droits humains et la liberté d’expression avec des ateliers de dessins, l’enregistrement de l’émission «  génération consciente » avec Claudy Siar, l’hommage à Valian : Hamidou Valian, membre du groupe de slam « qu’on Sonne et Voix Ailes seront aussi de la partie.

Au cours de cette conférence de presse, Claudy Siar  a salué la jeunesse burkinabé pour son comportement d’insoumission. Une jeunesse qui selon lui inspirant les autres est devenue un exemple pour des jeunes révoltés souhaitant voir leur institution se moderniser. Débuté le 8 decembre, le festival fermera ses portes le 15 décembre prochain.

                                                                             Téné Bénédicte OUEDRAOGO

                                                                                           Aminata GANSONRE

Publicités

Laissez votre commentaire ici !