Chine: la justice indemnise une femme pour les tâches ménagères effectuées pendant son mariage

60

Pour la première fois, un juge a décidé d’obliger un mari à verser un « dédommagement » de 50 000 yuans (près de 6 500 euros) à son ex-épouse pour les tâches ménagères effectuées pendant leur mariage. Une décision qui a provoqué un vif débat sur les réseaux sociaux. 

La décision du tribunal populaire de Fangshan, à Pékin, a déçu au moins autant qu’elle a surpris en accordant un dédommagement financier à une femme au foyer pour les tâches ménagères effectuées au cours de son mariage. Une décision qui a suscité des centaines de millions de clics sur le réseau Sina Weibo.

Il s’agit d’une première, c’est vrai, mais cette compensation accordée dans le cadre d’une procédure de divorce entamée l’année dernière en supplément d’une pension alimentaire de 2 000 yuans par mois (soit environ 260 euros) apparaît à certains comme exagérée et risquant de « déstabiliser les familles », alors que d’autres, bien plus nombreux et nombreuses surtout, la jugent insuffisante, voire ridicule.

Madame Wang, la plaignante, s’est mariée avec son ex-époux en 2015. Elle n’a pas chômé pendant les trois ans où le couple a vécu sous le même toit, et ce n’était pas du télétravail : garde des enfants, ménage, préparation des repas. L’ex-épouse, qui avait demandé 160 000 yuans (20 400 euros), a fait appel de la décision, selon les médias locaux.

Nouveau Code civil

« 50 000 yuans (environ 6 500 euros), ce n’est pas assez, peut-on entendre dans ce reportage sur la télé de canton Guangdong TV, quand on sait que, de nos jours, une aide-ménagère à domicile coûte 5 000 yuans (environ 650 euros) par mois. »

« Cette affaire donne envie d’éviter à tout prix de se retrouver femme au foyer », commente une weibonaute. Une prise de conscience qui accompagne la montée du mouvement féministe en Chine. Cette première, perçue comme un « bon début » par une partie des commentateurs, dans un contentieux de séparation, intervient aussi dans le cadre du nouveau code civil publié au début de cette année en vertu duquel les ex-époux ont le droit de demander une indemnisation s’ils ont assumé davantage de responsabilités à la maison.

Source: RFI; Les Dirigeantes

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !