La question de la protection des jeunes filles et des  femmes a été au cœur des échanges entre la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les hommes et les femmes de la France et le président du Faso.  Reçue en audience le vendredi 19 avril 2019, Marlène SCHIAPPA est venue s’entretenir avec Roch Marc Christian KABORE sur les actions à mettre en œuvre pour éradiquer les pratiques qui nuisent au bien être de la femme.

Protéger  les jeunes filles et les femmes contre les excisions, les mutilations génitales et les mariages forcés, c’est l’objectif de la visite de Marlène SCHIAPPA, secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes de la France. Cette visite s’inscrit  également dans le cadre de l’élaboration d’un plan anti-excision avec la collaboration du Burkina Faso pour éradiquer cette pratique. « Nous allons travailler ensemble main dans la main pour présenter en quelques semaines le plan anti-excision en France qui se basera sur le travail  qui a été fait dans ce sens dans les pays les plus touchés par cette pratique » a confié Marlène SCHIAPPA.

Marlène SCHIAPPA, secrétaire d’Etat à l’égalité entre les hommes et les femmes de la France a été reçue par le président du Faso Roch Marc Christian KABORE

Ce tête à tête avec le président Roch marc Christian KABORE  a été l’occasion pour Marlène SCHIAPPA  de traduire la volonté de son pays à  soutenir ce qui est fait par le gouvernement du Burkina Faso pour la protection des femmes. « Le président français a lancé un fond de soutien de 120 millions d’euros aux ONG féministes et aux institutions qui œuvrent à l’égalité homme-femme, c’est important pour nous de pouvoir voir concrètement sur le terrain comment ça se passe » a-t-elle indiqué

 

La secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes de la France a par ailleurs signifié  que le Burkina Faso sera de la partie pour des travaux du G7 cette année. Elle a avoué que pour mieux protéger les femmes, son pays a  voulu ouvrir le G7 à d’autres pays et principalement aux pays de la région du Sahel et donc le Burkina Faso.

 

Le G7 est un groupe de partenariat économique et de discussion  de sept pays considérés comme les grandes puissances  du monde. Ce groupe est composé de  l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni.

  Marie SORGHO 

 

Laissez votre commentaire ici !