Ce que vous ignorez sur la ménopause

208

Le corps de la femme subit un changement hormonal important vers l’âge de 45 ans. A ce stade dite période de ménopause,  la femme fait face à des changements physiques qui peuvent impacter son humeur, sa peau ou sa forme.

Absence de règles, relâchement de la peau, troubles du sommeil, sécheresse des muqueuses, ce sont les symptômes qu’engendre la ménopause.

Lors de l’apparition de la ménopause, une fatigue intense peut s’installer. Au début, le dérèglement des cycles peut induire des règles abondantes ou une irrégularité qui rapproche leur survenue. Il peut en résulter une carence en fer.

Par ailleurs, les bouffées de chaleur peuvent venir perturber la quiétude des nuits. Résultat, il faut se relever pour se rafraîchir.

Aussi la qualité du sommeil en tant que tel souffre aussi de la ménopause. Plus léger, plus haché, moins récupérateur, le sommeil perturbé fait place à une sensation de fatigue accrue dans la journée

Avec la ménopause, la production d’œstrogènes baisse considérablement. Or, les œstrogènes jouent un rôle de premier plan dans le maintien de l’élasticité de la peau. Avec l’âge, la peau se régénère moins vite ce qui entraine un assèchement de l’épiderme. Résultat : les rides se creusent, la peau se relâche, perd en tonicité et se ternit.

Avec le manque d’œstrogènes, un nouveau défi apparaît pour la peau. Elle devient plus fragile, et particulièrement sensible au soleil. C’est alors que peuvent apparaître des taches brunes si l’on ne se protège pas suffisamment des rayons solaires !

Le déficit en hormones féminines, et notamment en progestérone, qui possède un pouvoir régulateur, peut se faire sentir lors des réveils nocturnes. Sommeil plus léger, nuits hachées et humeur morose peuvent s’installer.

Si à la ménopause, la femme secrète moins d’hormones féminines, il est possible qu’au contraire, les hormones masculines, comme les androgènes, soient sécrétées en plus grande quantité. Cela peut avoir pour effet d’accentuer la pilosité, ou encore d’engendrer la perte de cheveux.

De plus, la sécheresse touche aussi la masse capillaire, et les cheveux apparaissent moins brillants, plus secs, voire cassants.

Les bouffées de chaleur sont un dérangement récurrent pendant la ménopause. Une fois encore, la baisse d’œstrogènes mène à une altération de la commande de régulation de la température interne.

La journée mondiale de la ménopause est commémorée le 18 octobre de chaque année.Cette journée vise à honorer toutes les femmes qui ont atteint ce stade de la ménopause.

aufeminin.com

 

Laissez votre commentaire ici !