Catégorie

Mode et beauté

dans Beauté

Le retour des cheveux afro

Depuis quelques années, le nombre des femmes qui ont décidé de ne plus se défriser les cheveux ne cesse de croître. Pour elles, avoir une belle chevelure, c’est avoir des cheveux sains et non pas des cheveux artificiellement raides, comme elles l’ont cru pendant longtemps.

 

 

 

La tendance est donc le retour au naturel avec les coupes afro ou encore le nappy hair, contraction du « natural » et de « happy. Si vous hésitez encore à vous laisser entrainer par cette tendance, voici une sélection de coupes  inspirée des stars qui devrait vous convaincre…

 

 

 

 

 

 

La coupe courte de l ‘actrice Lupita Nyong’o assortie d’ une couronne tressée

La coupe afro (perrruque ou crochet) d’Inna Modja

Afro en chignon relaché de Adrienne Moore

La coupe afro tressée à l’avant de Uzo Aduba

Les cheveux ramenés au sommet du crâne d’Adrienne C. Moore

Le chignon tressé  et relevé de Danielle Brooks

Maintenant vous avez le choix entre plusieurs coupes. Laissez-vous aller. Cela ne vous fera que du Bien!

Source image: Marie claire

dans Beauté

Comment guérir ses lèvres fendiées et sèches ?

L’harmattan a déjà commencé! Avec le froid et le vent sec qui souffle, nos lèvres sont souvent sèches et fissurées. Elles tiraillent et nous font très mal. Voilà de quoi les sublimer en prenant 3 habitudes : dépouiller, hydratez et nourrissez !

 

Pour commencer, Il vous faut simplement  : une brosse à dent, de la vaseline et une crème à lèvre nourrissant. Voici comment il faut procéder : Passer premièrement votre brosse à dents préalablement passée sous de l’eau tiède sur vos lèvres au moins 1 fois par jour afin d’enlever les peaux mortes et impuretés.

Deuxièmement  avant de vous coucher, appliquez une large couche de vaseline sur vos lèvres (la vaseline ici est une pommade qui traitent des irritations et sécheresses). Cette crème hydratera vos lèvres tout au long de la nuit. Troisièmement appliquez une crème à lèvres nourrissant, de préférence au karité ou de l’amande douce autant de fois que vous le pouvez dans la journée. Leurs propriétés adoucissantes réhydrateront vos lèvres qui leurs donneront brillances et saveurs.

 

Aminata Gansoré

 

{loadmodule mod_facebooklike,Facebook Like}

dans Beauté

Comment attacher son foulard à la Néfertiti?

Nous avons remarqué que beaucoup de femmes africaines notamment les jeunes dames ont de plus en plus du mal à attacher un foulard, symbole pourtant d’élégance et glamour dans la tradition africaine. Pour vous aider à un retour aux sources qui ne vous fera que du bien, Queen Mafa a fait une sélection de tutorial sur youtube que vous découvrirez au fur et à mesure.

Cette semaine l’honneur revient à la youtubeuse burkinabè, Sandrine Rouamba (Ebony Glam & Beauty )de nous montrer comment attaché son foulard à la Néfertiti. Regardez c’est tout simplement magnifique et Super Classe !

 

 

Nb : les tissus proviennent des merceries de la place notamment eurotex.

[youtube height="HEIGHT" width="WIDTH" align="left|right|none"]https://www.youtube.com/watch?v=XPE6mBw3rLU[/youtube]
dans Mode

« Cette année, la mode ira vers les populations » Bazemsé, à propos de « Folies de Mode »

 

Il est l’un des meilleurs couturiers de sa génération. Sebastian Bazemo alias Bazem’sé est en plein préparation d’un des événements majeurs de la mode au Burkina Faso : Folies de Mode.Un défilé qui annonce déjà de belles couleurs. Entre courses pour les préparatifs du défilé et la confection des tenues, le styliste a pourtant su se rendre disponible pour Queen Mafa. Lisez plutôt !

 

Queen Mafa : Bazem’sé est spécialiste de la couture féminine, pourquoi ce choix ?

Bazemsé : Disons que je me suis beaucoup plus investi pour les femmes, sinon je couds pour tout le monde. Les femmes cousent beaucoup plus de tenues que les hommes. Elles aiment toujours être coquettes. Alors, j’ai décidé de leur faire la part belle, sinon tout le monde peut venir chez Bazem’sé.

 Parlez- nous de votre dernière collection le « kôkô Donda »

Le kôkô, c’est un pagne artisanal originaire de la région des Hauts Bassins .Je l’avais déjà remarqué dans les villages. Ma mère m’avait fait savoir que ce pagne était plutôt marginalisé. On l’appelait d’ailleurs « Tié ti baraa la » (mon mari ne travaille pas en langue Dioula).

Alors moi, j’ai décidé de donner de la valeur, une autre image à ce pagne. C’est ainsi que j’ai travaillé avec une bobolaise pour lui donner d’autres motifs et des couleurs un peu plus gaies. Le pagne ayant son origine à kôkô, j’ai décidé de l’appeler (le kôkô Donda) qui veut dire l’entrée dans le premier quartier de Bobo, kôkô. L’objectif est de valoriser ce pagne, de faire en sorte qu’il soit accessible à qui veut le porter qu’on soit riche ou pauvre.

La reporter de Queen Mafa en pleine interwiew avec le styliste Bazemsé

 

 Vous semblez avoir un faible pour les tissus locaux, choix personnel ou celui de la clientèle ?

C’est un choix personnel. Il faut dire que c’est aux créateurs de montrer l’autre facette du Burkina Faso en proposant des produits locaux de son pays. Hors mis la pauvreté, la misère etc. le Burkina Faso à quelques choses à présenter au monde. Je veux toujours montrer une autre image du Burkina Faso. C’est ce qui explique mon choix aux tissus locaux.

 Quel regard portez-vous sur la mode au Burkina Faso ?

 Actuellement, il y a une grande amélioration coté mode au Burkina Faso. Les créateurs font des efforts dans ce sens. Aussi, je me réjouis du regain d’intérêt pour le Faso danfani, avec beaucoup plus des motifs et de couleurs. L’exemple au niveau du gouvernement ou les ministres s’habillent de plus en plus en Faso Danfani, est à saluer en ce sens que cela permet de valoriser ce pagne.

 En tant que styliste, que pensez-vous de la matière Faso danfani ?

Le tissu en tant que tel est bien mais je pense que l’on peut mieux faire. Il faudrait que l’on aille vers une usine de fabrication du pagne au Burkina Faso afin que tout le monde puisse le porter. Par exemple, le 8 mars passé le Faso danfani était à l’honneur mais tout le monde ne pouvait pas le porter puisse qu’il est cher. Le côté du Faso danfani que je n’aime pas c’est les tissus synthétiques que l’on met dessus qui me dérange un peu car cela ajoute beaucoup plus de chaleur aux tissus.

 « Folies de Modes » un événement majeur dans le paysage de la mode au Burkina Faso, comment est né le concept et quels sont ses objectifs ?

 En 2007, alors que je revenais du Cameroun ou j’avais eu le prix du jeune créateur, j’ai remarqué qu’au Burkina il n’avait pas assez de grands rendez-vous de la mode. Je participais aux festivals mais je voyais que les créateurs du Burkina Faso n’y participaient pas beaucoup. Alors j’ai décidé d’organiser un défilé pour faire connaitre les créateurs burkinabé que j’ai nommé Folies de Mode. Des couturiers burkinabés et ivoiriens y ont pris part. La soirée s’était bien passée dans une salle pleine à craquer. L’idée n’était pas de le pérenniser, mais finalement les gens ont aimé le concept et j’ai dû en faire un événement annuel.

« Folies de Modes », 2016, quelles seront les innovations  pour cette 8e édition?

Cette année, la grande innovation, c’est que la mode ira vers les populations. Car nous avons remarquéque beaucoup de personnes pensent que la mode est une affaire de personnes nanties. Il y’ aura donc en plus du défilé habituel lors de la soirée à la salle des banquets de Ouagadougou, un grand défilé au grand Rondpoint de la Patte d’Oie ou bien de créateurs vont participer. Parmi eux on peut citer Alphadi du Niger, Pathé’O , Greswalas du Togo , Angy Bell de la Code d’ivoire, Mariam Bokoum, du Mali, Saint pierre du Burundi, Olowou du Benin , koro deka et Francois 1er du Burkina Faso etc.

Nous allons mettre les petits plats dans les grands pour que cette 8e édition soit une des meilleures. Pour ma part, je présenterais une nouvelle collection dans le  kôkô Donda avec encore plus de couleurs et de motifs. Les créateurs présenteront également des tenues avec des matériaux africains, des tissus locaux de leur pays.

 » Folies de Modes » 8e édition se passera sur 3 jours sous le thème, « la mode africaine et l’industrialisation ». Pourquoi ce thème ?

Ce thème se justifie dans un contexte ou en Afrique, nous avons la mode, mais nos dirigeants n’ont pas confiance en elle. Il faut que nos gouvernements nous aident à l’industrialisation de la mode africaine. Il faudra que l’on arrive à produire en masse dans nos pays. En Europe, les créateurs ont des industries et des actionnaires  pour mieux développer leur marque, mais ici nous sommes encore en retard.

 {loadmodule mod_facebooklike,Facebook Like}

Lala Dera Kaboré

dans Beauté

L’eau de riz : pourquoi ce geste beauté ancestral revient en force?

Attention, geste beauté naturel à s’approprier d’urgence pour ne plus avoir à envier les cheveux brillants et la peau laiteuse des Nippones ! Riche en vitamines, en minéraux, en fer, en potassium, en zinc et en magnésium… L’eau de riz est une petite bombe dynamisante, adoucissante, apaisante et lustrante dont les beauty stars connectées ne peuvent plus se passer. On vous explique pourquoi.

C’ est l’une des plus vieilles astuces beauté des femmes asiatiques, mais elle revient en force sur les réseaux sociaux où les filles aiment partager des DIY faciles et qui fonctionnent. Le principe : rincer ses cheveux à l’eau de riz, plus ou moins chargée en amidon, permet de lustrer la fibre, de fortifier le cuir chevelu et même de dompter les frisottis.

« Les cuisinières asiatiques lavent toujours le riz plusieurs fois avec la même eau avant de le cuire. C’est cette eau qu’elles récupèrent pour faire leurs soins », nous apprend Julien Kaibeck, cosméticien et aromatologue à l’origine dela Slow Cosmétique. Pour un résultat encore plus prononcé, on peut aussi récupérer l’eau de cuisson qui sera alors encore plus chargée en nutriments. A savoir : l’eau de riz se conserve maximum six jours au réfrigérateur.

 

COMMENT RINCER SES CHEVEUX À L’EAU DE RIZ

En masque, l’eau de riz (et surtout l’amidon) dompte la fibre capillaire. Il suffit de la garder quelques minutes sur les longueurs puis de rincer pour obtenir une chevelure lisse comme si on avait eu recours à un soin à base de silicone.

En lotion tel un après-shampoing, l’eau de riz fortifie et lustre le cheveu. « En frictionnant les cheveux mouillés avec cette solution, cela referme les écailles et intensifie la brillance. C’est l’idéal pour les cheveux difficiles à discipliner ou à lisser », témoigne Julien.

Petit conseil : si l’on opte pour l’eau de rinçage du riz, mieux vaut choisir un riz bio. La solution obtenue sera moins lourde pour le cheveu, mais tout aussi riche en vitamines, en minéraux et en antioxydants.

L’EAU DE RIZ POUR LA PEAU

On connaît déjà bien la poudre de riz, l’un des gestes beauté les plus vieux qui soit. On l’adorait au temps des rois pour sa capacité à dissimuler les petites imperfections, à matifier la peau et surtout à protéger du soleil. Un geste simple, toujours d’actualité.

Dans l’eau de riz, la concentration en antioxydants et en inositol (molécule organique qui contribue à la régénération des cellules, NDLR) est encore plus grande. Une aubaine pour notre peau et notre lutte inlassable contre la perte en fermeté et le vieillissement prématuré de l’épiderme. En lotion ou en masque sur le visage, cette solution aqueuse apporte éclat et douceur à la peau. Elle possède également des vertus astringentes en resserrant les pores et affinant le grain de peau, hydratante et régénérante en stimulant les cellules.

Eau de cuisson

En lotion, elle embellit les cheveux :utilisez l’eau de cuisson du riz en après shampoing (à rincer). Gardez 3 à 4 minutes, rincez bien à l’eau tiède.

Masque = versez l’eau sur vos cheveux, massez délicatement cuir chevelu et pointes, laissez reposer 10 à 15 minutes, procédez à votre shampoing habituel (l’amidon a depuis toujours la réputation de lisser, fortifier et faire briller).

 

Eau de rinçage

Si vous trouvez que l’eau de cuisson du riz alourdit trop votre chevelure, vous pouvez utiliser de préférence, non l’eau de cuisson, mais l’eau de rinçage du riz.

Laisser tremper le riz 10 à 15 mn avant de le faire cuire, permet d’ailleurs de diminuer les problèmes de constipation provoqué parfois par la consommation de riz ; cela permet aussi de le faire cuire plus rapidement.

Faire tremper le riz, le malaxer entre les paumes des mains, et récupérer l’eau de trempage. Rincer ses cheveux après le shampoing avec l’eau de rinçage du riz.

En lotion sur le visage ou en masque 10 min : eau de rinçage pour peau douce et joli teint assurés !

Si vous avez une peau très sèche, vous pouvez utiliser l’eau de cuisson.

2 bols d’eau de cuisson du riz dans l’eau du bain aide à adoucir l’eau et la peau.

Vous savez  donc ce qu’il vous reste à faire : « Chéri(e), ce soir, on mange du riz ! »

Florence Bayala

Fermé