Catégorie

Culture

dans Culture

«Je suis fou amoureux… »

Difficile de rencontrer l’homme tant son agenda est chargé. Après plusieurs tentatives infructueuses, Gérard Koala nous reçoit enfin dans une villa en plein cœur de Ouagadougou.  C’est dans cette ambiance, sans langue de bois que…

dans Culture

Papa Wemba: il tombe les armes à la main

Papa Wemba s’est éteint le dimanche 24 avril 2016 à Abidjan. L’homme séjournait dans la capitale ivoirienne à l’occasion de la 9e édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua).   L’artiste musicien congolais été victime d’un malaise en plein concert.

Papa Wemba s’est éteint le dimanche 24 avril 2016 à Abidjan. L’homme séjournait dans la capitale ivoirienne à l’occasion de la 9e édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua).   L’artiste musicien congolais été victime d’un malaise en plein concert.

La musique africaine vient de perdre l’un de ses dignes fils. L’artiste musicien congolais, Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba alias Papa Wemba s’en est allé au petit matin du dimanche 24 avril 2016 à Abidjan. L’ambassadeur de la Rumba congolaise est mort alors qu’il participait à la 9e édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua). Ce dimanche-là, il est 5 heures du matin. Papa wemba, au sommet de son art, est sur scène. Il tient, en haleine depuis plusieurs minutes, une foule en liesse. Le chanteur congolais se déhanche derrière ses danseuses. Tout à coup, l’homme s’effondre sur le dos. Le public est abasourdi. Conduit d’urgence à la clinique Hôtel-Dieu de Treichville (quartier d’Abidjan), Papa wemba rendra l’âme quelques heures plus tard. Ainsi, s’éteignait à jamais l’une des grandes voix du continent. «Il y a à peine deux semaines de cela, il me confiait, au cours d’une émission, que son souhait le plus ardent était de mourir sur scène . Je crois que son vœu s’est réalisé. Il est mort sur une belle scène et pour une bonne cause», a estimé le promoteur du Femua, le chanteur ivoirien Salif Traoré dit A’Salfo, leader du prestigieux groupe Magic System.

Né le 14 juin 1949  dans le Kasaï oriental en République démocratique du Congo (Rdc), jules jungo wemba diope alias Papa Wemba tient sa fibre musicale de sa mère, une pleureuse professionnelle. Le jeune Jules fera surtout ses armes en musique à travers la chorale qu’il fréquente assidûment. La carrière du chanteur débute véritablement dans le quartier kinois de Matongué en 1969. Papa wemba y co-fonde le groupe Zaïko Langa Langa. Avec des rythmes Rock et un son électrique, la formation apporte une nouvelle touche à la Rumba traditionnelle. A la Rumba s’ajouteront d’autres  styles (N’dombolo, Soukouss et World music). La star Papa Wemba est née. En 1977, il lance son propre label «Viva la musica» (celui-ci formera des vedettes telles que l’artiste musicien Koffi Olomidé, ndlr). Féru de mode, il crée, à la fin des années 70, la société des ambianceurs et des personnes élégantes (Sape).  Son premier succès musical panafricain Ana lengo sort en 1980 et se vend à plusieurs milliers d’exemplaires. C’est tout le continent africain qui vibre littéralement au son de la galette musicale. Suivront d’autres albums, le voyageur (1992), émotion (1995)… et qui conduiront le chanteur congolais à travers le monde consacrant ainsi, selon certains observateurs, la longévité en matière de succès musical. L’homme connaitra cependant une traversée du désert et quelques déboires judiciaires. Sa rencontre avec le chanteur Peter Gabriel relance sa carrière. Il signe trois albums sous le label Wildworld. Papa Wemba  fait à nouveau voyager la musique congolaise dans le monde entier. Installé depuis plusieurs décennies en France, Papa Wemba était âgé de 66 ans.

Aubin W. NANA

Fermé