Cancer du col de l’utérus : Médecins du Monde et ses associés plaident pour l’effectivité de la gratuité du dépistage

108

Le directeur général du Budget a reçu l’équipe de plaidoyer en faveur de la réduction de la morbi-mortalité liées au cancer du col de l’utérus (CCU), le jeudi 1er octobre 2020 à Ouagadougou. Ladite équipe est venue plaider pour l’effectivité de la gratuité du dépistage et du traitement du cancer du col de l’utérus au Burkina Faso.

Amener le ministre en charge de l’économie et des finances à accroître le budget alloué aux mesures de la gratuité du dépistage du cancer du col de l’utérus, c’est l’objectif de l’équipe de plaidoyer.  Au cours de ce tête-à-tête avec le directeur général du budget, l’équipe a présenté les difficultés qui freinent la mise en œuvre de la gratuité du dépistage du CCU .

« Les problèmes d’approvisionnement et de manque d’intrants sont des obstacles à la gratuité du dépistage et du traitement du cancer du col de l’utérus », a déploré Cécile Thiombiano/Yougbaré, représentante de Médecins du Monde et membre de l’équipe de plaidoyer.

Le directeur général du budget a encouragé l’équipe et l’a exhorté à travailler pour une mutualisation des ressources. A ce titre, il a proposé d’inclure la question du CCU dans la politique orientée sur la question de la mère et de l’enfant.  « Il faut qu’on accepte de mutualiser les ressources pour faire face à un certain nombre de problème. », a préconisé Vieux Abdoul Rachid Soulama.

Quant à la question de l’analyse des besoins, le directeur général du budget a confié que ce sont les ministères qui font la répartition des enveloppes. En ce sens, il a recommandé à l’équipe de travailler en collaboration avec le ministère de la santé pour qu’une politique en la matière soit mise en oeuvre .

« Il faut que ce soit une politique portée par le ministère de la santé », a laissé entendre Vieux Abdoul Rachid Soulama. S’agissant de la collaboration avec le ministère de la santé, le directeur général du budget a proposé d’élaborer un programme avec ledit ministère pour peaufiner une stratégie claire à l’issue de laquelle, son département pourra soutenir l’équipe.

Au cours des échanges, le directeur général du budget a encouragé l’équipe de plaidoyer à inclure la stratégie du financement participatif. Il consiste à amener les populations à contribuer chacun selon ses moyens dans la lutte contre le Cancer du Col de l’Utérus (CCU).

A l’issue de cette rencontre, Vieux Abdoul Rachid Soulama a témoigné son soutien à l’équipe dans la lutte contre le CCU et l’a rassuré que ses doléances seront transmises au ministre en charge de l’économie et des finances.

L’équipe de plaidoyer en faveur de la réduction de la morbi-mortalité liées au cancer du col de l’utérus (CCU) est composé de Médecins du Monde France et d’Organisations de la Société Civile (OSC).

Laissez votre commentaire ici !