Nommée au conseil des ministres dernier, la nouvelle directrice générale  a officiellement été installée dans ses fonctions ce lundi  4 juin 2018 à Ouagadougou. Elle s’appelle Anne Maryse K’Haboré. C’est cette femme pétrie d’expérience dans le domaine de la gestion pharmaceutique qui va désormais présider aux destinées de   la direction générale de la Centrale d’achats des médicaments essentiels génériques et des Consommables médicaux (CAMEG).

« Après 14 ans d’expériences internationales dans les compagnies multinationales à travers différents secteurs d’activités. Il était temps pour moi de venir apporter mon expertise à mon pays », tels sont les mots lâchés par  Mme Anne Maryse K’Haboré, au cour de cette cérémonie solennelle.Des propos qui en  disent long non seulement sur sa parfaite connaissance du l’industrie pharmaceutique mais aussi sur son esprit  patriotique.

Elle n’a pas manqué de remercier les autorités du Burkinabè qui ont placé leur confiance pour relever le défis de la renaissance de la CAMEG car dit-elle sa mission sera de tourner définitivement la page de la longue crise  qui a secouée  la structure depuis mai 2016.

Son ambition est de faire de la CAMEG , une institution forte où la transparence, la bonne gouvernance, l’équité et la rédévabilité seront les maitre-mots.

Pour réussir sa mission, elle dit compter sur le soutien de tous : « toute seule, je peux aller vite, mais je n’irai pas loin ».

 Anne Maryse K’haboré est titulaire d’un Master spécialisé en management médical et en biotechnologie des industries de santé et d’un doctorat obtenu à l’Université  Paris Descartes avec comme spécialités  la dermo-cosmétologie , l’homéopathie, la phytothérapie et l’officine. Elle  à travailler au compte de nombres sociétés pharmaceutiques comme Pfizer West Africa, AstraZeneca et Sanofi. Jusqu’à sa nomination, elle était la responsable des opérations commerciales de NOVARTIS en Côte d’Ivoire.

Publicités