Du 25 au 28 avril 2019 aura  lieu la 1ère édition du Festival Buud Reem et Miss Culture. L’annonce a été faite à la presse par l’association M’Buudu qui  prône une meilleure cohésion sociale par le brassage entre ethnies et cultures au Burkina Faso.

L’objectif principal de Buud Reem consiste à promouvoir la culture et la vie en symbiose des cultures. Cela passe par la promotion des valeurs à même de tisser le fil de la cohésion. Le président du comité d’organisation Thierry Naré rassure.  «Plusieurs activités sont au rendez-vous des 96 heures»  de cet évènement qui est à sa première édition.

Ainsi, il y’aura des prestations de trois groupes ethniques (Peulh, Mossi et Samo) en chant, danse et conte (présentation historique de l’ethnie), une grande scène pour les prestations avec de jeunes artistes et des artistes de renom, des défilés de modes, des décorations originales et des restaurants de mets traditionnels variés.

Thierry NARE, président du comité d’organisation du festival Buud Reem

La femme à l’honneur avec sa beauté qui sera célébrée. Pour la 1ère édition de Miss Culture, le président explique qu’un casting a permis de retenir 26 filles de diverses ethnies du Burkina Fado qui devraient chacune maitriser sa langue nationale, à savoir la parler, maitriser  sa danse traditionnelle et savoir valoriser la culture de son ethnie. Et à l’issu du passage de chacune des candidates, une miss et quatre dauphines seront retenues et elles seront suivies et aidées tout au long de leurs missions.

Flavien NARE, chargé de la sécurité du festival Buud Reem

Quant au budget alloué, les organisateurs unanimes, ont avoué n’avoir pas bénéficié de soutien financier particulier. Même s’ils reconnaissent qu’ils ont eu des parrains pour la cause,  ils affirment cependant que ces parrains les soutiennent en conseils et non financièrement. Aussi cet évènement sera organisé sur fonds propres. C’est leur volonté de voir réussir l’activité qui fait qu’ils «foncent», disent-ils.

Confiant que ce Festival sera unique, ils invitent à la participation de tous. Le public visé, ce sont les jeunes et les adultes (hommes et femmes) sans distinction de classe sociale. Plus de 6000 personnes sont attendues à ce festival.

                                                           Aminata GANSONRE

Laissez votre commentaire ici !