Business Professional Women : le club qui veut faire avancer les femmes d’affaires

773

Le Club Business Professional Women (BPW) Ouagadougou Solidarité à travers une cérémonie de bougies, ce samedi 14 juillet 2018 à traduit l’engagement de ces membres  à épouser les principes de BPW international et aussi célébrer l’affiliation du club au niveau international. Par la même occasion, le club a lancé le démarrage officiel de ses activités.

C’est la maison de la femme de Ouagadougou qui a accueilli ces femmes du club Business Professional Women, en français le club des femmes professionnelles des carrières libérales et commerciales pour la cérémonie solennelle de bougies, ce samedi 14 juillet 2018. En uniforme Koko Donda, on n’éprouve aucune difficulté à retrouver les femmes de BPW- Burkina dans l’assistance. C’est dans une ambiance bon enfant, avec des prestations d’artistes, entre autres Aly Verity que les femmes de BPW Ouaga Solidarité ont commémoré cette réjouissance .

La Fondatrice de BPW-Burkina, Rasmata Kabré

Selon la fondatrice du BPW Burkina, par ailleurs, Présidente de la Fondation Rama, Rasmata Kabré, cette cérémonie revêt un sens profond. « Il y a des braves femmes qui ont accepté de prendre la relève et qui travaillent avec le bureau international. Elles sont convaincues que dans BPW, elles peuvent trouver gain de cause. Par cette cérémonie de bougies, elles célèbrent leur accréditation sur le plan international », s’est-elle réjouie.

Pour la présidente actuelle, Marie Claire Kaboré, c’est une occasion de se réunir entre membres et mettre en exergue leur principe qui est celui de la promotion de la femme dans tout le sens du terme. « Nous faisons du coaching, de la formation et nous nous soutenons. Toute femme intègre et honnête peut intégrer BPW », a-t-elle déclaré.

Marie Claire Kaboré, Présidente BPW Ouaga Solidarité

Des témoignages intéressants et convaincants n’ont pas manqué à ce grand rendez-vous entre femmes. Dr Josiane Ouédraogo, gynécologue obstétricienne et Vice-présidente de BPW Ouaga solidarité, trouve particulièrement que c’est une belle expérience pour devenir un agent de changement. « J’ai eu confiance en moi-même quand je suis arrivée au Caire au congrès. La bougie est signe d’espoir », a-t-elle confié à l’assemblée. Et la fondatrice d’ajouter, « c’est le club qui veut faire avancer les femmes d’affaires ».

La vision de ce club est d’amener les femmes à conjuguer leurs efforts pour réussir ensemble

BPW, est une structure internationale qui regroupe beaucoup de clubs dans chaque pays. La bougie est entrée dans les pratiques de BPW en 1942. BPW-Burkina existe depuis 2002 avec une quarantaine de membres. Il y a le Young BPW pour les moins de 35 ans, BPW Essor et un autre club à Bobo-Dioulasso. La vision de ce club est d’amener les femmes à conjuguer leurs efforts pour réussir ensemble. Elles sont issues de plusieurs milieux professionnels (économistes, restauratrices, sages-femmes, médecins etc.), chacune avec ses projets de promotion d’entrepreneuriat.

L’ambition des initiatrices est d’arriver à mettre en place une fédération afin de pouvoir travailler correctement avec le bureau international. BPW Ouaga Solidarité a invité vivement les participants, particulièrement les femmes à adhérer au club. Ainsi, elles pourront conquérir ensemble des victoires  dans la lutte pour l’essor de la femme burkinabè en général.

Photo de famille à la cérémonie de bougies de BPW- Ouaga Solidarité

Assétou Maiga

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !