Burkina Faso: une nouvelle clinique pour lutter contre le COVID-19

326

La fondation EBOMAF a offert au Gouvernement Burkinabé une clinique pour faire face à la pandémie du Coronavirus. La remise des clés a eu lieu le lundi 23 mars 2020 à Ouagadougou.

Dénommée « Princesse Sarah », cette clinique de santé est composée de 30 lits d’hospitalisation, de salles de réhabilitations et de réanimations, des salles de laboratoires de biochimie, de sérologie, d’hématologie et de parasitologie. Située à Ouaga 2000, la clinique Princesse Sarah est destinée à accueillir les patients du coronavirus à partir de ce jour.

En plus de la clinique, la fondation EBOMAF a également offerte à l’Etat burkinabé une somme de 50 millions FCFA .

A travers ce geste, le Président directeur général du Groupe EBOMAF, a voulu montré sa solidarité au Gouvernement et au peuple burkinabé, contre cette maladie qui progresse de jour en jour au Burkina Faso. Selon le directeur de cabinet du Groupe EBOMAF, Prosper Bassolé, EBOMAF est « solidaire » du peuple et ce geste est la « contribution du groupe EBOMAF dans la lutte contre la maladie à virus Covid-19 ».

Le Directeur de cabinet du ministre de la Santé, Emmanuel Sorgho, a félicité cette initiative qui va contribuer à la prise en charge des cas et à alléger les charges liées à la pandémie. Il a invité les populations à suivre les consignes du Gouvernement pour limiter la propagation du COVID-19 et a lancé un appel aux bonnes volontés, à emboîter les pas de la fondation EBOMAF, dans le cadre de la lutte contre la maladie à coronavirus.

DCPM/Santé

Publicités

Laissez votre commentaire ici !