Burkina Faso: un incubateur 100% féminin pour accompagner les projets des jeunes femmes

171

 

En vue de booster le leadership entrepreneurial féminin, le Club des jeunes femmes leaders (JEFEL) a mis à leur disposition 2 projets. La cérémonie de lancement de ces projets a eu lieu ce mardi 7 juillet 2020 à Ouagadougou.

Dénommé « Protection de l’intimité des jeunes filles et femmes sur les réseaux sociaux, gage d’un meilleur exercice dans l’entrepreneuriat féminin sous l’ère du numérique », le 1er projet consiste à mener une campagne de sensibilisation qui se déroulera sur une période de trois mois. Ce projet est axé sur des panels, des conférences, des formations en vue d’apprendre aux jeunes femmes à protéger leur image sur les réseaux sociaux.

Lire aussi: « Nous voulons créer un incubateur pour accompagner les projets des jeunes femmes », Aminata SINKA, Présidente du club des Jeunes Femmes Leaders

« Il est essentiel d’interpeller les jeunes femmes et de les sensibiliser pour qu’elles fassent attention aux réseaux sociaux qui peuvent nuire à leur image », a déclaré Aminata Sinka, présidente du Club JEFEL. Pour la mise en œuvre de ce projet, le club envisage maximiser sur une campagne digitale pour toucher un grand nombre de personne.

Conscient du fait que toute information compromettante peut nuire à la réputation d’une personne, le club des jeunes femmes leaders à travers ce projet veut attirer l’attention des jeunes filles sur les informations qu’elles publient.  « Nous allons sensibiliser les jeunes filles sur l’utilité de la protection de leur vie privée surtout si elles aspirent à des postes de responsabilité plus tard, car toute information compromettante peut être utilisée pour les déstabiliser », a confié Aminata Sinka.

Lire aussi: Burkina Faso : les jeunes femmes entrepreneures s’outillent pour relever les défis

Oula Ouattara, représentant du ministre en charge de la femme et chef de service de la formation des femmes et de la promotion de la culture entrepreneuriale a salué cette initiative. De son avis le ministère souscrit à cette dynamique qui est de protéger l’image de la femme. « J’espère que ce programme atteindra les résultats escomptés », a-t-il souhaité.

Le second projet porte sur un programme de revalorisation des métiers auprès des jeunes filles et femmes. Il consiste à former des jeunes filles âgées entre 18 et 30 ans dans les domaines de la broderie et/ou de la couture. Cette initiative s’inscrit dans la dynamique de promouvoir l’entrepreneuriat féminin avec l’ambition de contribuer à la réduction du taux de chômage des jeunes femmes. La formation se déroulera sur une période d’un an.

Le club JEFEL a également lancé un incubateur 100% féminin qui va regrouper des jeunes femmes entrepreneurs pour encadrer les débutantes dans le domaine. L’objectif est d’aider les jeunes femmes qui veulent entreprendre à mettre place des entreprises viables et innovantes qui peuvent générées des richesses.

Marie Sorgho

Laissez votre commentaire ici !