Burkina Faso : « Riposte femme covid-19 », un tandem féminin contre le COVID-19

261

Depuis l’annonce des premiers cas de coronavirus au Burkina Faso, les initiatives ne cessent de croître pour lutter contre la pandémie. Parmi ces initiatives, figure, le groupe féminin dénommé « Riposte femme covid-19 ».  A travers ce groupe les femmes entendent être au cœur de la lutte contre la propagation du covid-19 à travers des actions de communication.

« Riposte femme covid-19 », est composé de plus d’une centaine de femmes et de personnes ressources de sexe masculin issus de toutes les couches sociales et des treize (13) régions du Burkina Faso. Sa création par le Cadre de concertation des organisations intervenant sur le genre et la participation citoyenne des femmes au Burkina Faso, a permis aux membres d’échanger et de faire des propositions concrètes et d’élaborer une feuille de route pour contribuer à la riposte communautaire contre le COVID 19.

En effet, l’objectif global poursuivi est de freiner et éradiquer cette pandémie à travers des actions de prévention, en sensibilisant les familles dans les plus fins hameaux du Burkina Faso d’une part, et de doter les populations de masques, lave-mains et autres produits d’hygiène, afin de faciliter le respect des consignes d’hygiène, d’autre part.

Dans ce sens, au-delà des réseaux sociaux ou la sensibilisation est faite par les membres du groupe, des points focaux sont identifiés dans les provinces, pour l’implémentation terrain des actions.

Le canal des crieurs publics est un élément assez important sur lequel se base la stratégie de communication actuelle.

Au nombre des suggestions figurent une campagne de sensibilisation avec la conception de flyers comportant des messages clés.

On note que les contenus des messages véhiculés par le groupe interpellent les citoyens et citoyennes au respect des mesures de protection contre la maladie.

  • « Le 3535 est le numéro de téléphone dédié à tous les cas liés au coronavirus. N’encombrons pas la ligne. N’appelons pas pour essayer »,
  • « soyons respectueux et respectueuses des consignes d’hygiène et des mesures officielles du gouvernement ! c’est pour notre bien.

Restons chez nous et soyons solidaires »

Les membres du groupe ont négocié des partenariats avec des artisans locaux, pour la recherche d’alternatives moins coûteuses et accessibles pour les populations. C’est le cas du prix des masques locaux, fixé à 100 FCFA désormais et des lave-mains initiés à 3500 FCFA.

A cela s’ajoute des actions humanitaires qui consistent à collecter des fonds pour financer l’achat des masques pour les personnes vulnérables. Aussi un appel aux personnels retraités de la santé et de l’hygiène pour soutenir les médecins au niveau des hôpitaux est l’une des propositions.

Les suggestions sont faites tous les jours afin de les concrétiser plus tard au profit de la population burkinabé. Une manière pour les femmes de contribuer à stopper la propagation du covid-19 au Pays des femmes et des hommes intègres.

Publicités

Laissez votre commentaire ici !