Burkina Faso : L’or, la première recette d’exportation

35
https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg
https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Depuis les années 2010, le Burkina Faso est devenu un pays minier majeur en Afrique. La production aurifère connaît particulièrement un accroissement ces cinq dernières années. L’or devient ainsi le premier produit d’exportation du Burkina Faso.

Le secteur minier burkinabè est en pleine expansion. D’une production annuelle de deux tonnes jusqu’en 1990, la quantité de l’or qui sort du sous-sol burkinabè a été évalué à 50, 3 tonnes en 2019. Les recettes directes au budget de l’État sont évaluées à 943,9 milliards de francs CFA pour les quatre dernières années, période de la mise en œuvre du Plan de développement économique et social (PNDES). Les recettes d’exportation ont atteint 4 870 milliards de francs CFA, faisant de l’or, le premier produit d’exportation. Ce qui fait du Burkina Faso le cinquième pays producteur d’or en Afrique après le Ghana, l’Afrique du Sud, le Soudan du Nord et le Mali.

Avec ces productions, l’or est devenu le premier produit d’exportation du Burkina Faso, en remplacement du coton, selon le ministre des Mines et des carrières, Oumarou Idani.

Près de 20 milliards de ces recettes sont répartis aux communes dans le cadre du Fonds minier pour le développement local. « Si le secteur n’avait pas été plombé par la crise sécuritaire, la pandémie à Coronavirus et la mauvaise perception, on aurait mieux fait », foi du ministre Oumarou Idani qui reste tout de même optimiste quant à l’avenir du secteur au Burkina Faso. La prochaine étape sera de franchir la barre symbolique de 2 000 milliards en 2021.

Les mines ont aussi contribué à améliorer l’état des caisses du Burkina Faso. Durant les cinq dernières années, elles contribuent à 10,85% au PIB. Elles ont également porté à 944 milliards de FCFA les recettes budgétaires, avec une progression allant de 190 milliards en 2016 à 276 milliards en 2019 et à 4 870 milliards de FCFA les recettes d’exportation, avec une progression allant de 974 milliards à 1420 en 2019.

L’on dénombre 17 mines avec une production d’or de 26,5 tonnes en 2020 occupant ainsi 70% des recettes d’exportation. Cela a été possible grâce aux réformes législatives et institutionnelles été effectuées dans le secteur minier.

A ce jour, 26 permis d’exploitation minière ont été octroyés à l’échelle nationale, dont 22 dédiés à l’exploitation de l’or. Une multitude des acteurs qui contribue à assurer un apport considérable du secteur minier à l’accroissement national.

Nafissatou Kiemtoré

Laissez votre commentaire ici !